Icon Sport

Assurance, droits TV... Ce qu’il fallait retenir du point presse du comité d’organisation du Mondial

Assurance, droits TV... Ce qu’il fallait retenir du point presse du comité d’organisation du Mondial
Par Rugbyrama

Le 12/07/2021 à 15:45Mis à jour Le 12/07/2021 à 16:11

COUPE DU MONDE 2023 - Dans le cadre de rassemblements régionaux des alternants recrutés au sein du projet Campus 2023, le comité d’organisation de la Coupe du monde 2023, représenté par Claude Atcher, a fait le point ce lundi à Toulouse sur la situation actuelle.

Assurance en cas d’annulation

L’organisation d’un événement sportif se construit plus, aujourd’hui, sans la crainte d’une jauge de supporters revue à la baisse ou bien même d’une annulation pour cause de contexte sanitaire jugé dangereux. En revanche, le comité d’organisation du Mondial 2023, conscient de cette menace, semble s’être armé à une éventuelle situation compromettante comme celle que peut vivre les Jeux Olympiques de Tokyo : “Nous avons une assurance annulation qui intègre les risques liés à la pandémie” déclare Claude Atcher, directeur du comité d’organisation de la Coupe du monde 2023 avant de poursuivre “Néanmoins nous le savons, cette assurance protège seulement les dépenses et pas la baisse du niveau des recettes. Mais si l’événement venait à être annulé pour cause de pandémie, nous sommes assurés de ne pas perdre d’argent."

La diffusion des matchs en clair

Bien que les décisions concernant les droits TV ne reviennent pas au comité d’organisation mais plutôt à la Fédération Internationale de Rugby, c’est malgré tout un point important pour Claude Atcher. Il tenait absolument à ce qu’en France il y ait un maximum de matchs en “prime time” et, évidemment, la diffusion en clair de toutes les rencontres de l’équipe de France. “Les candidats ont jusqu’au 23 juillet pour rendre leur copie concernant l’appel d’offre mais il est clair que les droits TV sont potentiellement plus importants que lors d’une Coupe du monde de football”. Ce qui prouve l’enjeu considérable de ces derniers. “Sur toute la compétition, nous avons l’assurance de dire que nous pourrons avoir déjà 26 matchs sur 48 diffusés en clair à en croire l’appel d'offres. Et nous avons énormément œuvré pour cela”.

Contenus sponsorisés