Icon Sport

Michalak : "2023, c'est demain !"

Michalak : "2023, c'est demain !"

Le 08/09/2021 à 14:16Mis à jour

COUPE DU MONDE 2023- L'ancien joueur du XV de France évoque le Mondial 2023 dont il est l'un des ambassadeurs et dont le coup d'envoi approche à grand pas.

Comment vivez-vous la préparation de ce Mondial 2023 ? ?

Nous sommes à deux ans de l'événement, cette coupe du monde. 2023 c'est demain ! Nous sommes tous très excités à l'idée de voir cet événement approcher. Evidemment, je sens un frémissement partout où je me déplac", nous allons quand même organiser le plus grand événement du rugby mondial.... En plus, il aura des implications économiques. Il va profiter à toute une série d'acteurs de notre pays. Notamment ceux qui ont l'habitude d'accueillir des des touristes, et qui ont enduré cette période difficile du covid, qui a touché le sport et l'économie. Cette compétition va générer des revenus, elle est destinée à accueillir des gens du monde entier. Cette Coupe du Monde, c'est aussi et surtout une façon de faire rayonner la France à l'international.

On imagine qu'une victoire des Bleus en 2023 est votre rêve ultime ?

Oui évidemment, mais une coupe du Monde, ce n'est pas une fin en soi. L'important, c'est que les joueurs arrivent bien préparés, dans leur meilleure forme et que l « épreuve soit magnifiquement organisée. Ce que je souhaite aux joueurs du XV de France, c'est de ne pas ressentir trop de pression. Car il ne faut pas oublier que ça ne reste que du sport et qu'il y a une belle fête à vivre.

Comment regardez-vous les joueurs de la nouvelle génération. On dit qu'ils sont plus détachés, moins perméables à la pression que les joueurs de votre époque ?

Oui, mais vous savez, la pression peut aussi être intérieure. Personnellement, je donnais l'impression d'être calme, mais à l'intérieur de moi, ça bouillonnait avant les grands rendez-vous. Je pense que si on se concentre sur tout le processus, sur tout le travail fait en club, souvent excellents. Si on travaille bien toute l'année, les résultats vont finir par arriver. Je pense qu'aujourd’hui les jeunes se donnent les moyens de réussir et c'est pour ça qu'ils y arrivent.

Contenus sponsorisés