• Coupe du monde féminine - Ruahei Demant (Nouvelle-Zélande)
    Coupe du monde féminine - Ruahei Demant (Nouvelle-Zélande)

Malaise en Nouvelle-Zélande autour du clash All Blacks-Black Ferns

Le

COUPE DU MONDE FÉMININE - La fédération néo-zélandaise a publié un communiqué pour s’excuser auprès des supporters de la superposition des matchs de ses deux sélections samedi dernier : les All Blacks affrontant le Japon, et les Black Ferns le pays de Galles seulement 40 minutes plus tard…

C’est ce que l’on appelle une boulette. En fin de semaine dernière, la Fédération néo-zélandaise a publié un communiqué destiné à… présenter ses excuses à ses supporters. En effet, ces derniers ont été confrontés à un choix cornélien : choisir entre le premier match de la tournée des All Blacks, ou le quarts de finale des Black Ferns, sa sélection féminine, qui disputait un quart de finale contre le pays de Galles à Whangarei.

Le coup d’envoi du match des hommes était donné à 18h50 heure néo-zélandaise et celui des filles était programmé… seulement quarante minutes après. Terrible erreur qui a donc non seulement agacé les supporters kiwis, mais également nuit aux audiences des deux évènements.

Communiqué gêné

Face à la levée de boucliers que cette erreur a suscité, New Zealand Rugby a publié un communiqué pour expliquer les faits : "New Zealand Rugby reconnaît le clash entre le quart de finale des Black Ferns contre Galles à Whangarei et le test des All Blacks contre le Japon à Tokyo samedi. Malheureusement, quand la fédération japonaise a fixé l’heure du coup d’envoi du test, la NZR n’a pas pris en compte le fait que World Rugby avait déjà prévu qu’indépendamment du résultat, la nation hôte de la Coupe du monde jouerait le deuxième quart de finale."

Vous apprécierez la formule "n’a pas pris en compte"… New Zealand Rugby a bien essayé de retarder le coup d’envoi du match des All Blacks, mais vous imaginez bien que la fédération japonaise, qui avait déjà quasiment vendu tous les billets pour sa rencontre, a refusé. En fin de communiqué, NZR proposait donc cette solution : "Regarder le match des All Blacks en live à partir de 18h50, puis visionner le quart des Black Ferns en replay sur Three à partir de 20h30."

Regarder un quart de finale en replay, alors que le résultat était déjà lisible sur tous les smartphones du pays ? Pas terrible venant de la part du pays organisateur...