Icon Sport

Les Bleues échouent à un petit point de la finale face à la Nouvelle-Zélande

Les Bleues échouent à un petit point de la finale face à la Nouvelle-Zélande
Par Rugbyrama

Le 05/11/2022 à 09:25Mis à jour Le 05/11/2022 à 10:49

COUPE DU MONDE FÉMININE - Alors qu'elles avaient la pénalité de la gagne lors de la dernière action, les Bleues s'inclinent d'un point face aux Black Ferns. Elles échouent une nouvelle fois au stade des demi-finales.

Le XV de France féminin échoue une nouvelle fois aux portes de la finale de Coupe du monde... Les partenaires de Gaëlle Hermet auront pourtant réalisé un match convaincant. Mais les deux opportunités gâchées en fin de match auront été fatales.

L'entame est idéale. Sûres d'elles en conquête, les Bleues mettent en difficulté leurs hôtes. Elles parviennent à enchaîner les temps de jeu, ce qui contraint leurs adversaires à commettre des fautes. Un hors-jeu et trois points pour Drouin qui ouvre le score (0-3, 7e). Quand les Néo-Zélandaises ont le ballon, les Bleues restent sur leurs standards de Coupe du monde, à savoir une défense hermétique. Ce qui leur ouvre la voie devant.

Un premier ballon porté est initié après Gaëlle Hermet. Il avance et permet une belle offensive à venir. Romane Ménager, de retour à la compétition après sa commotion subie contre l'Angleterre, inscrit son premier essai. La demi d'ouverture et buteur Caroline Drouin transforme (0-10, 23e). Par la suite, c'est une domination sans partage des Néo-Zélandaises qui prend place.

Si la défense tricolore est coriace, elle finit par être sanctionnée. Une première fois, par un ruck illicite : Renee Holmes relance les siennes (3-10, 29e). Une deuxième fois, c'est un renvoi d'en-but raté par Drouin qui met les locales en bonne posture. Mêlée à venir à cinq mètres dans l'axe des poteaux. Forcément, c'est du pain béni pour Fruhler sur l'aile gauche qui profite des espaces. Holmes enquille (10-10, 37e).

Un coaching néo-zélandais payant

Mais les Tricolores réagissent du tac au tac en mettant la pression sur le renvoi. En découle un nouvel excellent maul organisé autour de Ferer. Bourdon balaye à gauche et à droite jusqu'à ce que Vernier trouve la faille. Drouin bonifie cette réalisation (10-17, 40+1e).

Après la pause, les Néo-Zélandaises semblent les seules à sortir des vestiaires. Renee Holmes tape à suivre dans le dos de la défense, Ruby Tui se paye avec une très bonne course et un geste technique qui lui permet de marquer juste avant la sortie du terrain. Holmes ne transforme pas (15-17, 45e). Le coaching néo-zélandais fait tout de suite effet. La fraîcheur des Black Ferns conduit d'ailleurs à un essai de Fitzpatrick, rendu possible par un très bon maul (22-17, 57e).

Après l'heure de jeu, la demi d'ouverture Ruahei Demant transforme la domination de son pack en mêlée en points (25-17, 63e). Et il faudra un nouveau maul pour voir la réaction des Bleues. Safi Ndiaye franchissait une première fois, et Romane Ménager faisait de même, pour son deuxième essai de la partie (25-24, 66e).

A dix minutes du terme, la deuxième ligne montpelliéraine, pour sa 90e sélection, était sanctionnée d'un carton jaune pour un plaquage haut. Pas de quoi rassurer les Bleues qui se lançaient dans une opération remontée. Mais leur maladresse sera mortelle. Maëlle Filopon choisit le côté intérieur et oublie Emilie Boulard sur l'aile gauche, pourtant seule et à une quinzaine de mètres de l'en-but (78e). Et Caroline Drouin rate sa tentative à une trentaine de mètres face aux perches (80e). Les Black Ferns se relancent, font tourner le chrono et dégagent en touche. Les Bleues ne verront pas la finale.

Contenus sponsorisés