• Féminin - Angleterre - Hunter
    Féminin - Angleterre - Hunter

L’Angleterre et le Canada se retrouveront en demi-finale

Le | Mis à jour

COUPE DU MONDE FEMININE - Dans cette deuxième journée de quarts de finale, l’Angleterre a facilement dominé l’Australie (41-5), tandis que le Canada a connu plus de difficultés pour dominer les USA (32-11) dans un remake de leur match de poule.

Cette deuxième journée de quarts de finale étant terminée, on connaît maintenant l’autre affiche des demi-finale : l’Angleterre affrontera le Canada samedi prochain à 16h30 heure locale à l’Eden Park d’Auckland, avant l’autre demi-finale qui opposera la France à la Nouvelle-Zélande à 19h30 dans le même stade.

L’Angleterre sans forcer, Hunter entre dans la légende

Dimanche après-midi, la capitaine et troisième ligne centre des Red Roses Sarah Hunter est entrée dans l’histoire du rugby anglais en devenant la joueuse la plus capée de sa nation, avec 138 sélections. Elle a ainsi dépassé la pilier Rocky Clark, et creuse encore plus l’écart avec d’illustres joueurs comme Ben Youngs ou Jason Leonard : "Sarah a réalisé une excellente performance en première période, se félicitait son sélectionneur Simon Middleton. Dans ce genre de match, il faut quelqu’un qui prenne les devants et c’est exactement ce qu’elle a fait. C’est pour ça qu’elle est capitaine et qu’elle détient le record du monde, elle fait exactement ce qu’elle dit et réalise unetoujours une bonne performance." Pour le reste, les Anglaises ont fait ce qu’elles savaient le mieux faire : du jeu direct, des mauls et des mêlées. Il faut dire que les conditions dantesques sous lesquelles elles ont évolué n’invitaient pas à autre chose. Dans ce jeu direct, la puissante troisième ligne Marlie Packer a fait des miracles, et a marqué trois essais pour remporter le titre de joueuse du match. Les Red Roses comptent maintenant 29 victoires consécutives.

Le Canada finit par faire craquer les USA

Dans l’autre quart de finale, la victoire a mis plus longtemps à se dessiner. On a même cru que les USA réussiraient à prendre leur revanche des phases de poule contre leur ennemi héréditaire. Les Américaines furent les premières à marquer, dès la 8ème minute par leur talonneuse Joanna Kitlinski. Deux essais de McKinley Hunt et Karen Paquin redonnaient l’avantage aux Canadiennes, mais le score n’était que de 12 à 8 à la mi-temps. Au retour des vestiaires, les Canadiennes ont marqué d’emblée et ont pris un avantage psychologique sur leurs adversaires, qui relâchèrent peu à peu leur étreinte. La flanker Paquin a été joueuse du match. A noter également le quasi sans-faute des Canadiennes en conquête, avec un 9/10 en mêlée et un 9/9 en touche, assorti d’un lancer adverse intercepté. Voilà qui laisse présager une beau duel dans les airs contre les Anglaises...

--