Icon Sport

L'antisèche : Les Gallois à l'usure face aux génies fidjiens

L'antisèche : Les Gallois à l'usure face aux génies fidjiens
Par Midi Olympique

Le 09/10/2019 à 15:22Mis à jour Le 09/10/2019 à 15:36

COUPE DU MONDE 2019 - Bousculés en début de match et souvent mis en danger par les individualités fidjiennes exceptionnelles, les Gallois ont fini par faire plier ces derniers grâce à un jeu clinique et des cadres qui ont répondu présent.

Le match

Comme face à l'Australie et avec une ligne de trois-quarts à faire pâlir n'importe qu'elle défense du circuit mondial, les Fidjiens ont attaqué très fort ce match. Après 10 minutes de mouvements géniaux et malgré un essai refusé à Lomani, les joueurs du Pacifique menaient déjà 10 à 0 après avoir marqué deux essais, un de Tuisova tout en puissance, un autre de Murimurivalu en bout de ligne. Mais comme souvent, les Fidji c'est aussi beaucoup d'indiscipline et de manque de rigueur. Acculés sur leur ligne et après avoir reçu deux cartons jaunes, ces derniers encaissent à leur tour deux essais, signés Adams en bon finisseur. Les Gallois virent en tête à la pause 14 à 10.

Au retour des vestiaires, les Fidji remettaient enfin la main sur le ballon et, inévitablement, redevenaient dangereux. Ils inscrivaient même un essai de pénalité sur un énorme ballon porté. Au moment où Biggar sortait lui sur blessure. On pensait alors les Gallois en mauvaise posture mais sur un rush rageur de Jonathan Davies, ce dernier décalait son ailier Adams, toujours bien placé, qui y allait de son triplé autant qu'il permettait aux siens de repasser devant (22 à 17).

Dans la foulée, les Fidjiens portaient le ballon, le déplaçaient, parvenaient à franchir grâce à leurs phénomènes Tuisova et Radradra, mais sans jamais conclure. Tout l'inverse des Britanniques, cliniques au moment de contrer leurs adversaires sur un ballon mal dégagé. Essai de Liam Williams en contre et voilà comment ces derniers prenaient une marge d'avance à 10 minutes de la fin. Le score ne bougerait plus, les Gallois s'imposent 29 à 17 et sortiront, selon toute vraisemblance, premiers de leur poule.

La clé du match : L'indiscipline fidjienne en première période

Certes, une fois n'est pas coutume, les cartons jaunes fidjiens sont plus liés en soit à des faits de jeu qu'à une vraie indiscipline chronique de leur part. Néanmoins, le résultat est le même et force est de constater que l'exclusion de Cavubati annihile un temps fort îlien et induit le premier essai d'Adams, quand celle de Kunatani les fait craquer alors qu'ils défendaient fermement et entraîne le doublé de l'ailier gallois. Après avoir mené 10 à 0, voilà qui a donc empêché les hommes du Pacifique de conserver leur avance et d'envisager un vrai exploit face aux partenaires de George North, qu'ils ont franchement mis à mal. En comparaison, ces derniers ont eux aussi encaissé deux cartons jaunes, tout en sachant fermer les rangs durant leur infériorité numérique. Voilà qui fait la différence au score final.

L'homme du match : Josh Adams, l'inévitable

Coupe du monde - Josh Adams (Galles)

Coupe du monde - Josh Adams (Galles)Icon Sport

Il n'est certainement pas le Gallois le plus connu de l'équipe alignée de mercredi face aux Fidji, ni même celui qui a été le plus tranchant durant l'ensemble de la partie. Pourtant, quelle efficacité de la part de l'ailier de Worcester Josh Adams, toujours au soutien sur son aile et auteur d'un triplé grâce à son sens du placement et son opportunisme. Trois essais de pur ailier, pas forcément aussi spectaculaires que celui de Tuisova mais qui font la différence à la fin. Avec quatre essais en trois matchs, le joueur de 24 ans devient même au passage le meilleur marqueur marqueur de ce Mondial japonais.

L'essai du match : Tuisova tout en puissance

Josua Tuisova (Fidji)

Josua Tuisova (Fidji)Icon Sport

Après un gros début de match, les Fidjiens obtiennent une mêlée dans le camp gallois, près de la ligne et côté droit. On joue dans le fermé et Tuisova, en un contre un face à Adams est servi en premier attaquant. La suite paraît presque logique. L'ancien Toulonnais pose littéralement son adversaire avant de résister dans son couloir aux retours de Biggar et Navidi pour marquer en coin. Surpuissant.

La question : Les Français seraient-ils capables de faire tomber les Gallois ?

Les Français seraient-ils capables de faire tomber les Gallois ?

Sondage
6570 vote(s)
Oui
Non

Impressionnants en cette année 2019 et tout autant depuis le début de ce Mondial, les Gallois ont néanmoins laissé entrevoir certaines failles dans ce match face aux Fidji. Bien que très organisés en défense et étouffants sur le premier rideau, leur système semble pouvoir être mis à mal dès lors que le ballon est porté vers les extérieurs à haute vitesse. Dans l'optique d'un quart de finale, si les Français y parvenaient comme ont su le faire les Fidji en début de match notamment, il est fort probable qu'ensuite, au moment de jouer les duels, l'insaisissable Penaud soit capable de faire des différences. D'autant que sur cette aile, si Josh Adams a démontré des qualités de finisseur indéniables, il a aussi concédé que sa défense sur l'homme était parfois friable face aux athlètes fidjiens. Cela tombe bien, le phénomène français en est un aussi...

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0