Rugbyrama

Entre les lignes #18 - Matchs annulés : le jour d'après

Entre les lignes #18 - Matchs annulés : le jour d'après
Par Simon Valzer via Midi Olympique

Le 11/10/2019 à 07:39

Chaque jour, nous vous proposons une revue de presse des médias japonais, histoire de vous faire vivre au plus près cet événement majeur de notre sport.

Au lendemain de l'annonce choc des annulations des matchs Angleterre-France, la presse japonaise fait le tour des équipes concernées pour recueillir toutes leurs réactions. Aussi, le Nikkan Sports a consacré un article à la Nouvelle-Zélande et à son sélectionneur Steve Hansen qui a insisté sur le fait que les dirigeants de World Rugby ont pris « la bonne décision au regard de la sécurité de tous. » Les Blacks terminent donc à la seconde place de la poule B à un point derrière l'Afrique du sud, et croiseront en quarts de finale avec le leader de la poule A qui sera possiblement le Japon, l'Irlande ou, dans une moindre mesure, l'Ecosse : « On ne sait pas encore contre qui on tombera, donc il est inutile de se projeter », a balayé Hansen. Le quotidien nippon précise aussi que l'incroyable série des Blacks prend fin avec cette annulation : depuis 1987 et la première édition de la Coupe du monde, les Néo-Zélandais surfaient sur une série de 31 victoires consécutives en match de poule.

Les médias japonais ont également relayé l'immense déception des Italiens, qui étaient encore en course pour la qualification avant la dernière journée. Le Mainichi consacre ainsi un article aux Transalpins et rapporte les paroles de son sélectionneur Conor O'Shea : « Disputer un match contre un double champion du monde est une rare opportunité et fait toujours progresser une équipe. » Sergio Parisse, lui, s'est montré plus virulent : « Si la Nouvelle-Zélande avait eu besoin de 4 ou 5 points, nous aurions joué. Tout le monde savait que ces matchs allaient se tenir pendant la saison des typhons. Un plan B aurait dû être prévu. »

Les journaux nippons évoquent enfin l'incertitude autour du choc Japon-Ecosse, qui éliminerait les Ecossais s'il venait à être annulé : « Je veux croire que le match aura lieu, même si c'est dans un endroit différent » a déclaré le sélectionneur Greg Townsend.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0