Icon Sport

Danses traditionnelles, Richie McCaw et draps blancs... Revivez la cérémonie d'ouverture

Danses traditionnelles, Richie McCaw et draps blancs... Revivez la cérémonie d'ouverture
Par Leo Faure via Midi Olympique

Le 20/09/2019 à 12:39

COUPE DU MONDE 2019 - Il était 18h30 très exactement, à l'heure japonaise, quand les lumières de l'Ajinomoto stadium de Tokyo se sont éteintes. La cérémonie d'ouverture pouvait débuter. Un quart d'heure plus tard, Richie McCaw remettait en jeu le trophée Webb Ellis. La Coupe du monde 2019 au Japon, neuvième de l'histoire de ce sport, est officiellement ouverte.

Croyez-le ou non : les premiers chants de supporters qu'on aura entendu, dans cette Coupe du monde , sont des "Allez les Bleus" scandés pour une troupe de Français, regroupés dans un virage de l'Ajinomoto de Tokyo. Sur la pelouse, un grand drap blanc recouvrant les trois-quarts du terrain patientait sagement que la cérémonie d'ouverture du neuvième Mondial de rugby de l'histoire commence. Ça valait le coup d'attendre : elle fut superbe, bien que longue de seulement une petite demi-heure. Un premier tableau, dansant, avec quinze acteurs incarnant les quinze dieux du Japon. Les jeux de lumière et les images projetées sur l'immense drap blanc donnaient un ton absolument moderne et artistique à ce qui allait suivre.

D'autres danses, traditionnelles, en costumes ancestraux et accompagnées de percussion ; un cône de draps blancs, toujours, monté au centre de la pelouse où se projetaient de nouvelles images, rétrospectives des huit premières éditions de la Coupe du monde de rugby ; une chorale d'enfants disposés autour de ce cône, en étoile à 20 branches (comme autant de nations participantes) et qui, c'est de tradition, entonnaient le World in Union, l'hymne officiel des Coupe du monde pour la quatrième édition consécutive.

Chaque enfant portait les couleurs d'un pays participant. Autour d'eux, un cameraman tournait et, à chaque branche de l'étoile, les pays étaient annoncés par ordre alphabétique. Sous les applaudissements toujours nourris du public, et de sérieuses acclamations pour l'Angleterre, la France, la Nouvelle-Zélande bien sûr... et le Japon, évidemment, pour lequel le stade s'est levé.

Les vingt nations égrainées, les draps blancs du cône blanc s'effondraient soudain. Richie McCaw apparaissait alors, initialement dissimulé en son centre, grimpé sur une estrade. Dans ses mains, ce que les 620 joueurs de la planète rugby et qui joueront ce Mondial convoitent : le trophée Webb Ellis, dont la légende all black fut un double-détenteur.

McCaw a descendu les quelques marches de l'estrade, s'est dirigé vers le bord de la pelouse et a déposé le trophée d'or sur un socle éclairé. En quittant ses mains, il revenait symboliquement en jeu. La Coupe du monde 2019 au Japon était officiellement ouverte. Ce que Bill Beaumont (président de World rugby) et Akishino (prince du Japon) verbalisèrent quelques secondes plus tard dans un discours. Que la fête commence.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0