Getty Images

Les Bleus qualifiés sans se rassurer

Les Bleus qualifiés sans se rassurer

Le 06/10/2019 à 11:39Mis à jour Le 06/10/2019 à 12:05

COUPE DU MONDE - L'équipe de France a validé son billet pour les quarts de finale du tournoi en battant les Tonga (23-21), dimanche à Kumamoto. L'essentiel est bien là, car après deux essais signés Vakatawa et Raka, les Bleus sont restés jusqu'au bout sous la pression de Tongiens volontaires.

C'est fait ! Les Bleus sont qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe du monde. Le XV de France a dominé les Tonga, ce dimanche matin au Kumamoto Stadium. Tout n'a pas été parfait pour les joueurs de Jacques Brunel, vainqueurs dans la douleur 23 à 21. Mais les Bleus ont assuré l'essentiel en remportant leur troisième match de poule. Deux essais ont été inscrits en première période par Virimi Vakatawa (6e) et Alivereti Raka (32e), avant une nette baisse de régime avant la pause et au retour des vestiaires. Les Tongiens en ont alors profité pour inscrire deux réalisations par Sonatane Takulua (39e) et Malietoa Hingano (46e).

L'équipe de France a toujours été en tête au tableau d'affichage et aurait pu tuer tout suspense dans cette rencontre, mais deux essais tricolores ont été refusés après arbitrage vidéo. En toute fin de match, les joueurs du Pacifique ont fait trembler la France en s'offrant un troisième essai par Zane Kapeli (78e).

OUF, encore ! Les Bleus aiment visiblement se faire peur dans cette Coupe du monde. 23 à 21, même score que face à l'Argentine lors du match d'ouverture... L'équipe de France a évité le piège tongien, ce dimanche matin. Mais le pire n'était pas très loin pour les hommes de Jacques Brunel.

Raka fantastique, début de match euphorique

Il faut dire que, comme face aux Pumas encore, la France a livré une entame de match tonitruante. Dans le sillage d'un Alivereti Raka insaisissable, auteur d'une passe décisive puis d'un essai, les Tricolores ont mené 17 à 0 peu après la demi-heure de jeu.

Mais les supporteurs des Bleus sont désormais prévenus : Le XV de France est sur courant alternatif au Japon. Dominés en mêlée par la puissance tongienne, les coéquipiers de Jefferson Poirot ont craqué une première fois au plus mauvais des moments, juste avant la mi-temps. Et puis tout s'est déréglé dans la foulée.

Mauvaise gestion des temps forts et des temps faibles

Alors qu'ils s'étaient montrés cliniques pendant le premier quart d'heure de la rencontre, les Bleus ont ensuite multiplié les approximations. Romain Ntamack fébrile, Maxime Médard trop attentiste sur le deuxième essai encaissé... Les Tricolores ont surtout très mal géré leurs temps forts et leurs temps faibles.

Car il faut le dire, le score final paraît cette fois assez sévère pour le XV de France. Deux essais ont été refusés après arbitrage vidéo (46e, 68e), plusieurs autres auraient pu, et auraient du être marqués. Mais les Bleus manquent encore de confiance et devront se montrer beaucoup plus réalistes, dans une semaine contre l'Angleterre. En attendant, les protégés de Fabien Galthié ont déjà validé leur objectif principal : se qualifier en quarts de finale. Mais pour définitivement lever les doutes, véritablement réussir leur Coupe du monde, et accessoirement décrocher la première place de la poule C, l'équipe de France espère désormais s'offrir le XV de la Rose, samedi prochain.

Contenus sponsorisés