Icon Sport

Finn Russell, l’indéboulonnable

Finn Russell, l’indéboulonnable
Par Rugbyrama

Le 01/08/2019 à 17:19Mis à jour Le 01/08/2019 à 17:20

COUPE DU MONDE - 44. L’ouvreur du XV du chardon, Finn Russel, compte 44 titularisations avec l’Ecosse, en 44 sélections. A 26 ans, il a su se rendre incontournable et fait désormais partie des cadres de cette équipe. Capable de tout sur le pré, le mondial au Japon fera office de juge de paix : peut-on le ranger parmi les plus grands ouvreurs au monde ?

Éternel débat autour du XV de France depuis plusieurs années, la question du choix du n°10 ne doit pas se poser dans la tête du sélectionneur écossais, Gregor Townsend. À un mois et demi du coup d’envoi de la Coupe du monde à Tokyo, l’ouvreur du Racing 92 peut être serein : il devrait être l’un des premiers noms couchés sur les feuilles de matches du XV du chardon. À commencer par le choc du groupe A en ouverture face à l'Irlande, le 22 septembre prochain.

Depuis son arrivée en équipe d’Ecosse en 2013, l’ancien joueur des Glasgow Warriors n’a manqué aucun Tournoi des 6 nations et a été de toutes les tournées. Bientôt 27 ans - il les aura le 3 septembre prochain - et déjà 44 sélections au compteur, pour autant de titularisations. Il était déjà, à 23 ans tout juste, l’ouvreur écossais titulaire lors de la Coupe du monde 2015.

Capable du meilleur comme du pire

Si cette statistique rare peut s’expliquer, en partie, par une concurrence qui n’est pas la plus dense au monde à son poste en équipe d’Ecosse (Duncan Weir, Peter Horne et Adam Hastings ne sont pas des joueurs de sa trempe), sa constance au plus haut niveau y est pour beaucoup également. Ce chef d’orchestre, joueur d’instinct, est capable à lui seul d’inverser le cours d’un match.

Racingmen depuis un an, Russell a alterné le bon et le moins bon pour sa première saison francilienne, entre coups d’éclats remarquables et prestations insipides. Mais en sélection, sa prestation remarquée lors du Tournoi des 6 nations face à l’Angleterre (38-38) n’a laissé personne indifférent. Homme du match après une partie de grande classe, il a montré qu’on pouvait le compter parmi les n°10 de classe internationale. Charge à lui de le confirmer dans quelques semaines au Japon. Avant cela, c’est face aux Bleus et leurs doutes à l'ouverture que l’on retrouvera Finn Russell.

Par Clément Argoud

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0