Icon Sport

Brunel : "Les joueurs n'ont pas cherché à se protéger"

Brunel : "Les joueurs n'ont pas cherché à se protéger"
Par Nicolas Augot via Midi Olympique

Le 02/08/2019 à 19:00Mis à jour

COUPE DU MONDE - Le sélectionneur Jacques Brunel a pris la parole après la première matinée du stage en Espagne. Avec un peu de retard sur l'heure prévue car la séance d'entraînement matinale a duré plus longtemps qu'annoncée car elle a été particulièrement intense alors que les joueurs retrouvaient les contacts.

Rugbyrama : Vous avez retrouvé votre groupe. Quels sont les premiers enseignements de ces retrouvailles ?

Jacques Brunel : C'est un nouveau lieu, donc on prend nos repères. Nous sommes dans une configuration identique à celle que nous avions à Monaco, à savoir avec tout à proximité, même si l'hôtel est un peu plus loin du terrain. Mais, nous avons toute la partie musculation près du terrain, et les kinés également. Surtout tout le groupe est apte à s'entraîner. Toutes les petites blessures ont été évacuées et donc on peut s'entraîner au complet. Il reste Demba Bamba qui doit encore faire attention sur les contacts mais il va y rentrer progressivement. Mais sinon il fait tout le reste.

Quels sont les axes de travail pour ce stage ?

J. B. : Nous sommes dans la continuité, avec la même configuration, le même climat, avec de la chaleur de l'humidité. Ça va même être plus chaud que ce que nous avons eu à Monaco. On va essayer de continuer à travailler sur le processus que l'on a mis en place, sur certains aspects qui ne sont pas encore parfaits. On va aussi travailler sur les lancements que l'on n'a pas encore du tout vu. Sur cette semaine, on va continuer à constituer notre projet, notre jeu, car après les premiers matchs arrivent très vite.

Nous avons très peu d'entraînements avant d'affronter l’Écosse. Nous sommes donc entrés dès aujourd'hui dans une phase avec des contacts pour préparer les organismes à ce qui va arriver. Pour l'instant, nous n'étions pas allés précisément dans les premières phases de jeu, nous étions plutôt sur les repères du jeu en général. Là on va entrer précisément dans les lancements.

Vous qui avez connu beaucoup de préparations de Coupe du monde. Comment évaluez-vous votre préparation actuelle ?

J. B. : Ce stage est le plus dur jusqu'à maintenant. On a travaillé beaucoup sur l'intensité, sur les accélérations. Tout ce qui fait la qualité d'une équipe face à des défenses bien organisées il faut être capable de changer de rythme. C'est ça qui fait la différence et on s'y prépare.

Test Match - Jacques Brunel (France)

Test Match - Jacques Brunel (France)Icon Sport

Voyez-vous les progrès effectués depuis le début de la préparation ?

J. B. : Dieu merci, on progresse. Bon, là on vient de passer huit jours sans s'entraîner donc on sent qu'il faut s'y remettre. C'est un petit peu lent. Il faut s'y remettre au niveau des esprits. On est dans un cadre de vacances donc il faut activer les neurones le matin mais c'est bien revenu. On n'a pas de temps à perdre, il faut que chaque moment que l'on passe sur le terrain soit constructif. Il faut que l'on en retire quelque chose, que l'on avance.

Vous évoquiez déjà à Monaco le temps qui passe vite. Avez-vous le sentiment de travailler dans l'urgence ?

J. B. : Le plus important, c'est comment les joueurs s'accaparent le projet. On répète, on répète, sans trop entrer sur les détails, mais on veut que les joueurs, à tout moment sur le terrain, connaissent et retrouvent la structure sur laquelle on veut s'appuyer et les différentes formes de jeu que l'on est capables d'adapter en fonction de l'adversaire. Qu'ils soient maîtres des choix qu'ils auront sur le terrain.

Comment s'est déroulée cette première séance avec contacts ?

J. B. : Aujourd'hui, c'était vraiment pas mal. Les joueurs y ont mis pas mal de fougue. Le fait que les joueurs y soient rentrés avec de la détermination, sans chercher à se protéger, sans rechigner me convainc qu'ils veulent aller de l'avant. Ça me rassure.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0