Other Agency

Un jour, un joueur : Picamoles, la puissance à l’état pur (18/37)

Un jour, un joueur : Picamoles, la puissance à l’état pur (18/37)
Par Rugbyrama

Le 29/08/2019 à 17:30Mis à jour Le 29/08/2019 à 17:31

COUPE DU MODNE 2019 - Un jour, un joueur : à quelques semaines de la Coupe du monde, Rugbyrama vous fait découvrir les 37 joueurs de l’équipe de France. Intouchable du côté de Montpellier, Picamoles est plus en difficulté en équipe de France et sa place de titulaire est loin d’être assurée pour le mondial au Japon.

9 février 2008 : première sélection pour Louis

Après deux saisons pleines dans l’Hérault et 45 feuilles de matchs à son actif, il est appelé en équipe de France pour la première fois. Il honore sa première cape le 9 février 2008 au Stade de France face à l’Irlande et remplace son coéquipier de toujours Fulgence Ouedraogo peu après l’heure de jeu. Depuis ses débuts en 2008 sous les ordres de Marc Lièvremont, il compte désormais 79 sélections et atteindra la barre des 80 face à l’Italie vendredi soir. Un joueur qui fut très important pour les bleus, mais qui a un peu plus de mal aujourd’hui.

Été 2009 : le grand saut

Formé au Montpellier Hérault rugby, Louis Picamoles décide de quitter son club de toujours pour rejoindre le Stade toulousain. Il évoluera dans le club de la ville rose pendant 7 ans et remportera trois trophées, deux de champion de France et un en tant que champion d’Europe. Il deviendra au fil des saisons indiscutable dans le XV toulousain et porte même la casquette de cadre. En septembre le nouvel entraîneur du Stade toulousain Ugo Mola, voit en Louis Picamoles le meilleur numéro 8 du monde. En novembre 2015 il annonce son départ pour le championnat anglais.

2016/2017 : pige en Angleterre

Après le Stade Toulousain, le troisième ligne centre français décide de s’engager avec Northampton Saints pour trois saisons. Sous ses nouvelles couleurs, Picamoles réalise une première saison de haut vol (20 matchs et 4 essais). En 2017, il fait partit des joueurs nommés pour le titre de meilleur joueur d’Aviva Premiership (championnat anglais), mais il ne sera pas élu, en revanche, il fera partie de l’équipe type de l’année. Fin mai 2017, Les Northampton Saints annonce en public que Picamoles retourne au MHR, le président Mohed Altrard rachète les deux années de contrats de Louis et le fait signer pour trois saisons dans l’Hérault.

31 mai 2017 : retour en grande pompe

Après avoir racheté son contrat, le MHR installe Picamoles en patron et lui attribue le brassard de capitaine. Pour son retour, le gaillard troisième ligne survole la saison 2017/2018 de Top 14 avec le MHR. L’équipe héraultaise finit première de la saison régulière, mais s’incline en finale face au Castres Olympique malgré son statut de favoris et ne soulèvera pas son premier titre de champion de France. La deuxième saison plus poussive du MHR a engendré beaucoup de changements avec l’arrivée de Xavier Garbajosa en tant qu’entraineur principal. gé de 33 ans maintenant, Louis Picamoles finira t’il sa carrière du côté de son club formateur, l’avenir nous le dira.

18 juin 2019 : appelé parmi les 37

Appelé dans la pré-liste par Jacques Brunel, Louis Picamoles est susceptible de participer à sa dernière compétition majeure en équipe de France. Interrogé par Rugbyrama, il assure que sa préparation est identique même pour sa dernière, "Cela ne change rien. On sait que l'équipe de France on y est un moment sans savoir si ça va durer. J'ai eu cette chance d'en faire partie souvent ces dernières années et chaque fois j'ai essayé de donner le maximum même si ça n'a pas toujours été efficace mais l'intention y était. Le fait que ce soit ma dernière compétition majeure avec l'équipe de France ne change pas mon état d'esprit". Au cours des matchs de préparation la concurrence de Grégory Alldritt n’assure plus une place de titulaire au capitaine montpelliérain. Il devra fournir une belle prestation face à l’Italie pour être certain de faire partit du voyage au Japon.

La décla :

" Les places vont être chères car tout le monde a envie de participer à la Coupe du monde. On sait que ça va être un moment compliqué quand les choix vont tomber et qu'ils va falloir se séparer. Mais pour l'instant, il existe un objectif commun aux 37 joueurs, à savoir se préparer au mieux cette compétition car, pour l'instant, il n'y a aucune certitude pour personne d'être dans les 31"

Fiche technique :

Louis Picamoles, 33 ans (né le 05/02/1986 à paris)

Troisième ligne centre, 1,92m et 116 kg

Clubs : MHR (2004-2009, 64 matchs et 11 essais), Stade Toulousain (2009-2016, 167 matchs et 27 essais), Northampton Saints (2016-2017, 20 matchs et 4 essais), MHR (depuis 2017, 43 matchs et 21 essais)

Equipe de France : 79 sélections et 10 essais

Palmarès : Champion de France 2011, 2012 avec Toulouse et Champion d’Europe 2010 avec Toulouse également

Par Hugo Castanet

Crédit photo de couverture : Inigo Brothers

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0