Other Agency

Un jour, un joueur : Lambey, le chant du Lou (9/37)

Un jour, un joueur : Lambey, le chant du Lou (9/37)
Par Rugbyrama

Le 20/08/2019 à 15:56Mis à jour Le 20/08/2019 à 16:06

COUPE DU MONDE 2019 - Un jour, un joueur : à quelques semaines de la Coupe du monde, Rugbyrama vous fait découvrir les 37 joueurs de l'équipe de France. Indiscutablement titulaire dans la deuxième ligne de Pierre Mignoni à Lyon, Félix Lambey a rayonné tant chez les Bleus qu'en bord de Rhône cette année.

2015 : Un prêt décisif à Béziers

Enfant de Lons-le-Saunier, Félix découvre le rugby à l'âge de 5 ans, car le médecin de famille avait recommandé pour lui, la pratique d'une activité physique régulière en extérieur pour soulager ses allergies. Il rejoint Lyon en 2012 et fait ses classes chez les jeunes dans un premier temps. Il ne dispute que cinq petites minutes pour son seul match en pro avec le LOU lors de l'exercice 2014-2015. Il est ensuite prêté à Béziers en Pro D2 pour s'aguerrir lors de la saison suivante :"Je suis parti là-bas en ne sachant même pas si j’allais revenir à Lyon. Je me suis dit que si je faisais une dizaine de feuilles, ce serait énorme." Fort de 28 feuilles de matches et de deux essais inscrits finalement, il fait son retour dans le Rhône, couvé par Pierre Mignoni : "Ça m’a vraiment fait du bien car je ne jouais pas du tout. Ça m’a apporté énormément d’expérience et ça m’a permis de m’aguerrir."

Félix Lambey à Béziers le 4 décembre 2015

Félix Lambey à Béziers le 4 décembre 2015Icon Sport

2016-2018 : Le retour à Lyon, et l'explosion

Depuis 2016, Félix Lambey est de retour dans son club formateur. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a su devenir un titulaire presque indiscutable de Pierre Mignoni. En trois saisons, il dispute soixante-trois matches et démarre cinquante fois dans le costume du titulaire, son numéro 4 floqué dans le dos. S'il est de nature plutôt discrète, sur le terrain, son talent prend toute la lumière. Deuxième ligne rapide et bon sauteur, Lambey s'est progressivement fait remarquer auprès du staff de l'équipe de France.

Félix Lambey (Lou) contre Toulouse en 2017

Félix Lambey (Lou) contre Toulouse en 2017Icon Sport

Et cela a peut-être aussi un lien avec sa crinière rousse. Celui que ses coéquipiers lyonnais appellent "Félix la carotte" témoigne : "Dans le rugby, être roux, c’est quelque chose qui m’a beaucoup plus aidé que desservi. C’est bête, mais depuis mon plus jeune âge, entre ma taille et la couleur de mes cheveux, je ne passe pas inaperçu ! Je plaisante pas mal à propos de ça, mais être rouquin m’a probablement aidé à me faire repérer."

23 juin 2018 : Première sélection en équipe de France

Remplaçant face aux All Blacks lors de la dernière des trois rencontres perdues (49-14), Félix Lambey fait ses débuts dans le grand bain en remplaçant Bernard Le Roux à 17 minutes du terme de la rencontre. Jacques Brunel le fera ensuite entrer face aux Fidji, avant de le sélectionner pour le Tournoi des Six Nations 2018. Mais c'est au Tournoi 2019 que le Lyonnais prend vraiment du galon international. Il dispute tous les matches du Tournoi, dont quatre comme titulaire. Il est l'une des satisfactions de ce tournoi moribond, avec de bonnes prestations notamment contre l'Écosse ou l'Irlande.

Test match - Félix Lambey (France) face aux Fidji

Test match - Félix Lambey (France) face aux FidjiIcon Sport

Un physique pas vraiment adapté

Son ascension fulgurante, n'avait rien d'évident de prime abord. Le gabarit de Félix Lambey n'a pas toujours été son atout majeur, surtout pour un deuxième ligne (1,95m / 105 kg). À ce sujet, il déclarait il y a peu de temps : "À la base, quand on me voit, on a un a priori, par le fait que je joue deuxième ligne et que je ne fasse que 105 kg. Je suis grand mais on me croise dans la rue, je n’ai pas spécialement un physique de rugbyman. Longtemps, on m’a demandé de prendre du poids, et j’ai déjà pesé jusqu’à 112 kg. Mais cela ne m’a jamais apporté grand-chose…" Un gabarit de troisième ligne, peut-être, ou plutôt celui d'un deuxième ligne au profil atypique.

74 plaquages réussis dans le Tournoi 2019

Défensivement, il a été rayonnant tout au long du Tournoi. Avec ses 74 plaquages réussis sur 79 tentés, le deuxième ligne a marqué des points. Ce total de plaquage est tout simplement le meilleur total pour un Bleu dans le Tournoi 2019. Rien qu'à la mi-temps du match Irlande-France, il avait déjà découpé à vingt-et-une reprises. Son offload chistera sur l'essai refusé à la vidéo de Damian Penaud contre l'Écosse a prouvé qu'en plus de ses facultés à découper le premier venu, ballon en main, le longiligne Félix était d'une agilité remarquable.

La décla'

" Comme j’étais plus grand que les autres, ça n’a jamais été un problème. Si quelqu’un me traitait de rouquin, c’était dans mon dos, et il se barrait vite en courant ! "

La force de caractère dont Félix Lambey a fait preuve durant sa jeunesse lui a forgé une carapace hermétique à la pression négative. Une grande force qui pourrait bien faire de lui, le fer de lance de la seconde ligne tricolore au Japon.

Fiche technique :

Félix Lambey, 25 ans (né le 15/03/1994 à Lons-le-Saunier)

Deuxième ligne, 1,95m – 105 kg

Clubs : Lyon (2014-2015, 1 match), AS Béziers (2015-2016 29 matches et 1 essai) Lyon (depuis 2016, 63 matches et 2 essais)

En équipe de France : 8 sélections, 1 participation au Tournoi des 6 Nations

Palmarès : Vainqueur du Tournoi des Six Nations des moins de 20 ans (Grand Chelem) en 2014

Crédit photo de couverture : Inigo Brothers

Par Samuel CADÈNE

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0