Getty Images

Vahaamahina suspendu 6 semaines pour son expulsion contre le pays de Galles

Vahaamahina suspendu 6 semaines pour son expulsion contre le pays de Galles
Par AFP

Le 24/10/2019 à 14:20Mis à jour Le 24/10/2019 à 17:28

COUPE DU MONDE 2019 - La commission de discipline de World Rugby a décidé ce jeudi du sort de Sébastien Vahaamahina après son expulsion contre le pays de Galles due à un coup de coude sur Aaron Wainwright. Le deuxième ligne sera suspendu six semaines et sera de nouveau disponible avec l'ASM Clermont-Auvergne pour le déplacement à Toulon le 21 décembre.

Le deuxième ligne du XV de France Sébastien Vahaamahina a été suspendu six semaines pour son coup de coude qui lui a valu un carton rouge en quarts de finale de la Coupe du monde face au pays de Galles (défaite 20-19), a annoncé jeudi son club Clermont. Vahaamahina, revenu mardi du Japon en France après l'élimination des Bleus et entendu jeudi par une commission de discipline indépendante qui a décidé à Tokyo de cette sanction, pourra rejouer avec l'ASM au mieux le week-end du 21 décembre face à Toulon en Top 14.

C'est une sanction médiane pour le natif de Nouméa, qui risquait entre 2 et 52 semaines de suspension pour ce geste de brutalité. Le joueur s'est rendu jeudi à Marcoussis, siège de la Fédération française (FFR), avec l'avocat et le président de son club, Eric de Cromières, afin d'être entendu de la capitale japonaise par visioconférence. "Vahaa" (46 sélections) a annoncé lundi sa retraite internationale, le jour de ses 28 ans, au lendemain de son geste brutal qui a plombé les Bleus dans leur quête d'une place dans le dernier carré au Japon.

"Inexcusable" selon Laporte

La France menait 19-10 en début de seconde période lorsqu'il a étranglé le Gallois Aaron Wainwright dans un maul, avant de lui asséner un violent coup de coude au visage. Exclu définitivement, le Clermontois a laissé ses coéquipiers, à 14 contre 15, craquer dans les dernières minutes. Vahaamahina a assuré néanmoins que sa décision d'arrêter la sélection n'avait rien à voir avec son geste, et était mûrie "depuis quelques mois".

Revenant sur l'action à l'origine de l'exclusion, le deuxième ligne a expliqué avoir "perdu le contrôle". "Je regrette ce geste, il est certes spontané et incontrôlé mais il n'en demeure pas moins que j'en suis responsable. Seul et unique responsable", a regretté le deuxième ligne. Le président de la FFR Bernard Laporte a raconté dans un entretien à Sud-Ouest avoir dit au joueur que son geste, "inexcusable", avait "privé l'équipe de France d'une demi-finale".

Arthur Iturria, coéquipier de Vahaamahina en sélection comme à Clermont, a lui appelé au calme après les nombreuses réactions violentes sur les réseaux sociaux. "Sébastien Vahaamahina a toujours été un homme et un coéquipier de grande qualité qui ne mérite pas autant d'animosité", a réclamé cet autre deuxième ligne. Clermont devra se passer de lui pour les 4 premières journées de Coupe d'Europe et les deux prochaines journées du Top 14.

Vidéo - Poulain: "Vahaamahina ne mérite pas tout ce flot de haine"

03:10
Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0