Midi Olympique

Safi : "Saboter le jeu très organisé des Gallois"

Safi : "Saboter le jeu très organisé des Gallois"
Par Rugbyrama

Le 15/10/2019 à 16:02Mis à jour Le 15/10/2019 à 16:16

COUPE DU MONDE 2019 - Durant tout le Mondial japonais, la deuxième-troisième ligne française Safi N'Diaye (68 sélections) a accepté de tenir une chronique, à retrouver chaque mardi sur notre site. Six fois championne de France avec Montpellier, victorieuse à trois reprises du Tournoi des 6 Nations, l’internationale est considérée comme une des meilleures joueuses de la planète.

N'Diaye, qui a disputé deux Coupes du monde en 2014 et 2017 (chacune terminée à la troisième place) pose son regard expert et parfois décalé sur la compétition, sans oublier de faire partager son expérience personnelle. Cinquième opus :

Pour cette cinquième chronique, j'aurais pu vous parler du typhon, des matchs annulés, des grands joueurs qui n'auront pas une sortie à la hauteur de leur carrière, de ce magnifique Écosse-Japon ou encore du beau geste des Canadiens qui sont allés aider les populations japonaises après le passage d’Hagibis. Quoi qu'il se passe d'autre, cette Coupe du monde restera dans les mémoires de tous.

Dimanche, la France est en quart de finale du Mondial contre le pays de Galles et nous savons tous qu'une nouvelle compétition débute. Nous allons affronter des Gallois invaincus pour le moment au Japon. Peut-être un peu diminués à cause de quelques blessures, notamment celle de leur ouvreur et fer de lance Dan Biggar victime de plusieurs commotions rapprochées. Il faut dire tout de même que l'équipe de France connaît très bien le XV du Poireau pour le rencontrer tous les ans pendant le Tournoi des 6 Nations mais il est vrai que cette équipe ne réussit pas vraiment aux Bleus. À l'image de la dernière rencontre du Tournoi où les Français avaient dominé pendant une mi-temps mais avaient fini par perdre le match.

Depuis le début de la Coupe du monde, c'est un peu le même constat pour le XV de France : des bonnes entames mais ensuite un manque de concrétisation. Ce qui est certain, c'est qu'en quart de finale, tous les points sont à prendre pendant les temps forts (un drop, une pénalité ou un essai). L’important, c'est de scorer car les occasions seront moins nombreuses faces aux Gallois. Serons-nous plus frais que nos adversaires du fait du match annulé contre les Anglais ou au contraire en manque de rythme ? Seul le terrain, et donc le résultat final, pourront le dire.

Les Gallois ont eux aussi beaucoup fait tourner contre l’Uruguay et, d’ailleurs, ils ont eu beaucoup de mal en première mi-temps à prendre le score. Peut-être est-ce dû à un manque de repères collectifs. Finalement les deux équipes vont s'affronter avec beaucoup de fraîcheur dimanche. Si les conditions le permettent, j’espère que nous verrons du jeu, que ces deux adversaires vont tenir le ballon et mettre du rythme, de la vitesse et de l’intensité, à l'image des Japonais qui y arrivent malgré l'enjeu et la pression d'un Mondial à domicile.

Quelle stratégie va mettre en place le staff du XV de France pour faire douter ces Gallois, pour trouver des opportunités puis saboter leur jeu très organisé et leur défense très efficace et difficile à transpercer ? Peut-être comme ont pu faire les Fidjiens avec leurs phénomènes Semi Radradra et Josua Tuisova sur les extérieurs. Nous avons également des créateurs et finisseurs capables de battre les défenses et de marquer des essais spectaculaires. Mais dans le combat des rucks aussi, il faudra sans aucun doute s'atteler à ralentir leurs sorties de balles pour éviter des temps de jeu trop longs et avoir une montée défensive très agressive pour essayer de casser leur système et ne pas les laisser jouer avec du confort sur les temps de passes.

Nous aurons besoin également d'avoir un jeu plus direct, basé sur nos forces, et utiliser au maximum les ballons de récupérations. Puis, pour finir, le combat mental sera bien sûr primordial. Il faudra garder de la sérénité, faire le moins de fautes possibles et ne pas se laisser submerger par l’événement.

En attendant ce match avec impatience, je vous dis à mardi prochain pour, je l’espère, une chronique intitulée : Les Bleus en demi-finale !!!

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0