Icon Sport

Mauvaka et Setiano, invités surprises

Mauvaka et Setiano, invités surprises
Par Nicolas Augot via Midi Olympique

Le 18/06/2019 à 11:56Mis à jour Le 18/06/2019 à 11:57

COUPE DU MONDE 2019 - Le talonneur du Stade toulousain Peato Mauvaka et le pilier toulounais Emerick Setiano sont les invités surprise de la liste des 31. Vincent Rattez, qui n'était pas dans les 65 présélectionnés, a gagné sa place chez les réservistes.

Les invités surprise de la liste de Jacques Brunel se trouvent essentiellement en première ligne. En effet, le jeune talonneur Peato Mauvaka, qui a connu sa première sélection en Top 14 au mois de novembre, a gagné sa place dans le groupe France alors qu'il n'avait jamais été appelé chez les Bleus. Même inexpérience du côté d'Emerick Setiano, le pilier de Toulon âgé lui aussi de 22 ans, même si ce dernier avait été sélectionné avec les Barbarians français lors de la tournée en Nouvelle-Zélande en juin 2018. Toujours en première ligne, Jacques Brunel a décidé de faire de nouveau confiance au Clermontois Rabah Slimani. Ce dernier n'avait disputé aucun match lors du dernier Tournoi des 6 Nations et son avenir en Bleu paraissait alors compromis après avoir été remplaçant lors de la tournée de novembre. Sa fin de saison avec son club lui a permis de retrouver une place dans le groupe France.

En deuxième ligne, le Parisien Paul Gabrillagues a profité de sa présence en Italie lors du dernier match du Tournoi des 6 Nations pour démontrer au staff qu'il pouvait être une option crédible pour la Coupe du monde au Japon. Il passe devant le Montpelliérain Paul Willemse qui doit se contenter d'une place de suppléant.

Guitoune, d'un mondial à l'autre

Chez les trois-quarts, le groupe des 31 joueurs ne comporte qu'un seul novice. Il s'agit de l'ailier de Clermont Alivereti Raka (24 ans). Le Fidjien était pressenti depuis le mois de novembre 2018 mais il n'avait jamais pu être appelé, tout d'abord parce qu'il n'avait pas encore la nationalité française à ce moment-là avant d'être blessé début 2019. Son arrivée écarte Teddy Thomas de la sélection alors qu'il a longtemps été le facteur X des Bleus jusqu'en novembre dernier. Enfin, le trois-quarts centre du Stade toulousain, Sofiane Guitoune, auteur d'une saison exceptionnelle mais qui n'avait jamais été appelé depuis la dernière coupe du monde (Il avait d'ailleurs réussi un doublé pour son dernier match en Bleu face à la Roumanie), a été convoqué à la place de Mathieu Bastareaud. Le demi de mêlée Maxime Machenaud, qui n'avait plus joué depuis le Tournoi des 6 Nations 2018, est lui aussi de retour à la place de Morgan Parra, mais Jacques Brunel avait fait du Racingman son titulaire au début de son mandat.

La liste des suppléants entrouvre la porte de la sélection à deux néophytes : le troisième ligne du Stade toulousain François Cros (25 ans) et de l'ailier rochelais Vincent Rattez (27 ans). C'est une énorme surprise pour l'ancien narbonnais puisqu'il ne figurait pas parmi les 65 joueurs qui avaient reçu un mail avec le programme de la préparation estivale le mois dernier.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0