Icon Sport

L’inattendu quitte ou double pour l’Irlande

L’inattendu quitte ou double pour l’Irlande

Le 11/10/2019 à 18:09Mis à jour Le 11/10/2019 à 18:10

COUPE DU MONDE 2019 - Deuxième de sa poule derrière le pays hôte, l’Irlande est en ballotage favorable pour se qualifier pour les quarts de finale. Si elle ne bat pas les Samoa samedi, le duel Japon-Écosse aura en revanche toute son importance à moins que le typhon Hagibis ne joue les arbitres. Un stress imprévu pour une équipe qui devait, sur le papier, dominer le groupe A.

Au soir de la première journée de la phase de poules, à la lumière de sa démonstration face à une piètre équipe d’Écosse (27-3), le chemin semblait tout tracé pour le XV du Trèfle. Pendant qu’Écossais et Japonais s’écharperaient dans la finale annoncée pour la deuxième place, Joe Schmidt aurait tout le loisir de gérer son effectif lors de cette dernière journée contre les Samoa, dans l’optique des quarts de finale. Moins de trois semaines plus tard, on est loin du compte !

Refroidie dès le match suivant par des Brave Blossoms portés par toute une nation (19-12), l’Irlande est à ce jour deuxième avec 11 points, soit trois de moins que le Japon et un seul d’avance sur l’Écosse. Elle jouera donc les Samoa samedi à Fukuoka avec la pression du résultat et un brin de trouille. Un faux-pas contre les Iliens du Pacifique (défaite ou nul) qualifierait de facto le pays hôte et ouvrirait grand la fenêtre aux Écossais, qui n’auraient alors plus qu’à battre ce Japon moins concerné pour décrocher la timbale.

Coupe du monde 2019 - L'Irlande

Coupe du monde 2019 - L'IrlandeIcon Sport

Autant de scenarii sportifs qui sont évidemment soumis à la décision de World Rugby, fixée à dimanche matin, de maintenir ou pas Japon – Écosse. Une annulation, qui équivaudrait à un nul en termes de points (2), officialiserait la première place du groupe A pour les Brave Blossoms. Un point suffirait par ailleurs à l’Irlande samedi pour assurer la deuxième place. Son match se jouant la veille de l’annonce tant attendue, elle ne pourra de toute façon pas se permettre ce calcul.

" On a toujours été très conscient des menaces "

On vous l’accorde, une élimination de l’Irlande dès les poules n’est pas l’hypothèse la plus probable, eu égard à la différence de niveau supposée entre celle qui était encore numéro 1 mondial au classement World Rugby juste avant la compétition et les actuels quinzièmes. Hypothétique certes mais pas impossible non plus. C’est un fait, l’équipe de Jonathan Sexton et CJ Stander jouera bien sa peau samedi au nord de l’ile de Kyushu. S’y était-elle préparée dès le début de son aventure nippone ?

Simon Easterby - Irlande

Simon Easterby - IrlandeRugbyrama

Oui, jure Simon Easterby, adjoint de Joe Schmidt en charge des avants : "Je ne pense pas que qui que ce soit dans le groupe ait pu penser qu’on se qualifierait sans forcer. On a toujours été très conscient des menaces dans cette poule, que ce soit l’Écosse, qu’on joue régulièrement, ou le Japon, dont on a pu voir les qualités il y a deux ans (en 2017, l’Irlande a battu les Brave Blossoms chez eux (50-22 puis 35-13) et dont on se doutait qu’il serait galvanisé en tant que nation hôte de cette Coupe du monde. Quant aux Samoa, on sait depuis longtemps que c’est une nation fière, très physique mais également capable de bien jouer au rugby. De notre côté, on a lu et entendu pas mal de critiques sur notre jeu ces derniers jours, parfois à raison car certaines performances n’ont pas été suffisamment bonnes. Mais je suis convaincu que les joueurs sauront se challenger pour ce dernier match de la poule. On ne l’aborde pas confiant mais dans l’idée de performer pour gagner notre place en quart de finale ".

Un rendez-vous à la vie à la mort et à la saveur double pour les joueurs : "On aurait évidemment préféré s’éviter ce suspense mais cela fait partie du rugby et c’est aussi excitant d’aborder ce type de match décisif", assure l’ailier Jacob Stockdale, qui aura, à l’instar de ses partenaires, la tâche d’écarter le spectre d’une des plus grosses déconvenues de l’histoire du rugby irlandais.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0