Midi Olympique

Les infos du Japon du mardi 15 octobre : Picamoles et Fickou ont rendu hommage à Novès

Les infos du Japon du mardi 15 octobre : Picamoles et Fickou ont rendu hommage à Novès

Le 15/10/2019 à 07:50Mis à jour Le 15/10/2019 à 07:51

COUPE DU MONDE 2019 - Durant le Mondial, le journal Midi Olympique ne dort pas et grâce à sa chronique "Le chant du coq", il vous réveille tous les matins en podcast avec les infos que vous aurez manquées durant votre sommeil. L'idéal pour bien débuter la journée.

Le XV de France au soutien du peuple japonais

Et pour cause. Après le passage du typhon Hagibis sur la région de Tokyo, le pays du soleil levant déplore pas moins de 56 victimes, quinze disparus et plus de 200 blessés. Le XV de France a donc tenu à publier une courte vidéo de soutien au peuple japonais sur son compte twitter. On y voit tour à tour le capitaine Guilhem Guirado, Romain Ntamack, le sélectionneur Jacques Brunel, Gregory Alldritt et Jefferson Poirot prononcer quelques mots dans la langue du pays : "Amis japonais, l'équipe de France est à vos côtés. Toutes nos pensées vous accompagnent". On peut aussi apercevoir sur cette vidéo le président de la FFR Bernard Laporte arrivé à Oïta depuis lundi et son vice-président Serge Simon. Tous ensemble, ils ont envoyé un message fort. Un message que les japonais apprécieront forcément.

Picamoles et Fickou ont rendu hommage à Guy Novès

Et pour cause, l'ancien manager du Stade toulousain, entraîneur le plus titré du rugby français, a annoncé lundi qu'il mettait un terme à sa carrière d'entraîneur. Il a expliqué ressentir une "sorte d’écœurement" après avoir été licencié de son poste de sélectionneur du XV de France. C'était en décembre 2017. Ce mardi, en conférence de presse à Oita au Japon, Louis Picamoles et Gaël Fickou, deux de ses anciens joueurs sous les couleurs toulousaines, ont tenu à lui rendre hommage. "Il a été le plus grand entraîneur du rugby français, a notamment déclaré le trois-quarts centre. Personnellement, je lui dois beaucoup. Malheureusement, il a eu une fin de carrière un peu difficile, mais j'espère qu'il aura une très belle retraite." De son côté, Louis Picamoles a souligné l'extraordinaire palmarès de Guy Novès. Il a ajouté : "Guy est un entraîneur qui m'a beaucoup appris, qui m'a énormément fait progresser. Et j'aurai plaisir à le revoir évidemment en dehors du rugby."

Vincent Rattez est un homme heureux

L'ailier du Stade Rochelais a rejoint l’équipe de France au Japon il y a maintenant presque dix jours. Il a été appelé pour pallier au forfait du Toulousain Thomas Ramos. Depuis son arrivée, il n'avait pas encore pu exprimer son plaisir de participer à cette aventure. C'est désormais chose faite. Lundi, il s'est présenté en conférence de presse avec un sourire en taille double XL. "C’est un truc de fou, a-t-il dit. Je n’étais pas dans la première liste élargie, puis je suis arrivé pour faire la préparation de l’été, puis j’ai été recalé. Et voilà que finalement je suis rappelé pour les meilleurs matches. Je retrouve les copains avec qui j’avais passé deux mois à cravacher. Et ça fait vraiment plaisir." Il a même avoué vivre un rêve de gosse. Pour autant, la question se pose : aura-t-il l'occasion de jouer une rencontre ? "Si je joue tant mieux, répond-t-il, si je ne joue pas tant pis. J’aurai fait partie d’une aventure humaine extraordinaire." En 2011, Jean-Marc Doussain avait été appelé de la même façon pour remplacer David Skréla blessé. Résultat : Doussain avait disputé les cinq dernières minutes de la finale de la coupe du monde contre Nouvelle-Zélande. C'est le tout le mal que l'on peut souhaiter à Vincent Rattez !

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0