Icon Sport

Le match en stats : jambes de feu, souliers d'or

Le match en stats : jambes de feu, souliers d'or
Par Vincent Bissonnet via Midi Olympique

Le 21/09/2019 à 11:36Mis à jour Le 21/09/2019 à 11:53

COUPE DU MONDE 2019 - Les Bleus peuvent remercier le tranchant Damian Penaud et la réussite de leur buteur. Mais l'indiscipline aurait pu coûter très cher... Voici les principaux chiffres clés de la victoire du XV de France face à l'Argentine (23-21).

7

Les trois-quarts français ont flambé au cours de la première période. A chaque ballon d'attaque, ils ont provoqué des sueurs froides au sein de la défense argentine. Damian Penaud a notamment causé des tourments aux Pumas avec sept défenseurs battus en seulement quarante-minutes pour soixante-sept mètres parcourus balle en main. Des statistiques effarantes. Avec, en supplément, la dernière passe sur l'essai d'Antoine Dupont.

83 %

Les Français ont inscrit deux essais en première période, les Argentins deux en seconde. La différence s'est effectuée sur la réussite au pied. A ce jeu, les Tricolores ont été bien plus précis avec 83 % de réussite : Romain Ntamack a passé ses deux transformations et a inscrit deux pénalités sur trois tentatives, son ultime échec n'ayant pas eu d'impact sur le dénouement final. Le drop-goal de Camille Lopez avait au préalable permis aux hommes de Jacques Brunel de reprendre l'ascendant. En face, les Pumas ont inscrit seulement 57 % de leurs tentatives : Nicolas Sanchez a tremblé à deux reprises et Emiliano Boffelli a vu sa balle de match fuir les perches.

13

Les Bleus ont été copieusement sifflés par Angus Gardner tout au long du match. Guilhem Guirado et ses partenaires avaient déjà atteint le cap symbolique des dix pénalités à la 53e minute. La treizième et dernière faute tricolore, de Gaël Fickou sur un jeu aérien, aurait d'ailleurs pu leur coûter la victoire. En face, les Pumas ont été beaucoup plus disciplinés avec seulement cinq pénalités concédées. A l'avenir, les Bleus devront rectifier le tir sur ce secteur clé. A commencer par la tenue en mêlée fermée, le point noir du jour pour Jacques Brunel.

90 %

Les Bleus ont souffert dans le combat devant et en conquête. Mais l'organisation défensive des Tricolores est à mettre en avant : sur la rencontre, ils présentent un remarquable 90 % de réussite au plaquage (106/118). Rarement, dans le jeu courant, les Argentins n'ont réussi à mettre la défense française en danger. A l'inverse, Pablo Matera et ses coéquipiers affichent un trop faible 75 % (73/97) dans l'exercice. La faute, principalement, à la vitesse et aux crochets des trois-quarts français, très en vue.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0