Icon Sport

L’annonce de la composition japonaise : un événement national

L’annonce de la composition japonaise : un événement national

Le 18/09/2019 à 15:09Mis à jour Le 18/09/2019 à 15:23

COUPE DU MONDE 2019 - Jamie Joseph, le sélectionneur du Japon, a dévoilé ce mercredi la composition nippone pour le match d’ouverture de la Coupe du monde contre la Russie. Une annonce faite devant une centaine de journalistes, venue couvrir l’évènement. Un indicateur fort de l’engouement médiatique autour des Brave Blossoms.

Le rendez-vous était donné à l’Hotel New Otani, un majestueux et gigantesque complexe niché dans le quartier de Chiyoda, au cœur de la capitale japonaise, bâti à l’occasion des Jeux Olympiques de Tokyo de 1964, où se mêlent boutiques de luxe (bijouteries, mode), fleuristes, art local et restaurants prestigieux (dont le français La Tour d’Argent) avec vue imprenable sur l’immense jardin japonais en contrebas. Un lieu à la mesure d’une métropole de 30 millions d’habitants et de l’évènemenent qu’il accueillait en ses murs ce mercredi : l’annonce de la composition japonaise pour affronter la Russie vendredi lors du match d’ouverture de la Coupe du monde sur les terres du Soleil Levant.

Exagération, vous dites, au pays où le baseball et le football sont rois et le rugby un sport mineur ? Dites-le alors à la centaine de journalistes venue se masser dans une file de 50 mètres de long devant la porte de la salle où s’est tenue le point presse, dont les premiers faisaient déjà le pied de grue une heure avant le début de celui-ci (13 heures, heure locale). Autant dire que les places étaient cheres pour avoir dans l’objectif de la caméra un angle de choix du sélectionneur japonais.

Test match - Michael Leitch (Japon) contre l'Afrique du Sud

Test match - Michael Leitch (Japon) contre l'Afrique du SudIcon Sport

" Il y a plus de monde et de caméras que d’habitude"

Au plus près de la star du jour, une nuée de photographes qui ont accompagné chacune de ses prises de parole par un concert de cliquetis et de flashs. Dix-neuf minutes durant lesquelles le Neo-Zélandais, traduit de l’anglais au japonais par son interprète, s’est étalé sur ses choix, a évoqué ce premier adversaire russe qui se dresse sur la route de ses Brave Blossoms et a rassuré sur la capacité de ces derniers à prendre la pleine mesure de cet évènement planétaire.

Un discours jouant sur la fierté de représenter dignement la patrie aux yeux du monde, relayé ensuite par cinq de ses lieutenants (Leitch, Inagaki, Himeno, Nakamura, Matsushima). Un impératif face à l’attente, que la salle de conférence pleine à craquer a rendu visuellement très concret : "Je dois avouer que je suis plutôt nerveux car il y a plus de monde et de caméras que d’habitude" a d’ailleurs concédé avec le sourire le pourtant expérimenté capitaine Michael Leitch, lui aussi mitraillé comme il se doit par les appareils photos. À deux jours de la grande première contre la modeste Russie, le ton est bien donné pour les Japonais. Ils se savent aujourd’hui plus que jamais attendus par tout un pays et devront composer avec cette pression médiatique et populaire.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0