Icon Sport

En Angleterre, dix clubs représentés sur douze

En Angleterre, dix clubs représentés sur douze
Par Rugbyrama

Le 12/08/2019 à 18:05

COUPE DU MONDE 2019 - 10. Eddie Jones a dévoilé ce lundi la liste des 31 joueurs anglais qui s’envoleront au Japon pour le Mondial. Parmi les douze clubs de Premiership, dix sont représentés en sélection. La preuve d’une belle homogénéité du championnat et de la place laissée aux jeunes anglais dans les clubs.

Les Saracens, Leicester, Bath, Exeter, Northampton, les Harlequins, Gloucester, Sale, Newcastle, les Wasps : ces dix clubs du championnat anglais peuvent se targuer d’avoir envoyé au moins un joueur international anglais qui s’envolera pour le Japon dans quelques semaines. Si les Saracens, champions en titre, envoient le plus gros contingent - 8 joueurs pour la plupart titulaires indiscutables tels Farrell, Itoje ou les frères Vunipola - quelques clubs moins « hupés » du championnat comptent aussi des internationaux. Ainsi Newcastle, dernier du Premiership en 2019, sera représenté par le flanker Mark Wilson (qui rejoindra Sale après le Mondial).

Et Leicester, avant-dernier après une saison bien morne, envoie six joueurs au Japon (Dan Cole, Ellis Genge, George Ford, Johnny May, Manu Tuilagi et Ben Youngs). Seuls les Bristol Bears (9e) et Worcester (10e) ne seront pas représentés. La surprise de la liste, le demi de mêlée Willi Heinz, très en vue pour sa première cape face au Pays de Galles ce dimanche, sera l’unique représentant de Gloucester.

Un championnat homogène et dense

Après les Saracens (8 joueurs) et Leicester (6), Bath (5), Exeter (3), Northampton (3) sont les clubs les mieux représentés. Sale, Gloucester, Newcastle et les Wasps seront tous représentés par un seul joueur. A titre de comparaison, dix clubs français sont actuellement représentés dans le groupe de 37 joueurs retenus par Jacques Brunel.

Les clubs anglais, souvent nombreux à être représentés en équipe nationale, laissent aujourd’hui plus de place à leurs espoirs anglais. Une stratégie payante puisque les Saracens rayonnent sur la scène européenne depuis quatre saisons (trois titres) et que le XV de la Rose aborde le mondial avec une étiquette d’outsider très sérieux, quatre ans après le désastre à domicile. Cette diversité témoigne également de la richesse, de l’homogénéité et de la densité de la Gallagher Premiership.

Par Clément Argoud

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0