Icon Sport

Penaud : "On compte les jours"

Penaud : "On compte les jours"
Par Nicolas Augot via Midi Olympique

Le 13/09/2019 à 10:01Mis à jour Le 13/09/2019 à 10:02

COUPE DU MONDE 2019 - L'ailier du XV de France, Damian Penaud, a hâte que la compétition commence après une préparation qui a été intense. Il évoque les derniers détails à régler avant d'affronter l'Argentine le 21 septembre.

Rugbyrama : Maintenant que vous êtes arrivés au Japon, comment vivez-vous ces derniers jours de préparation ?

Damian Penaud : On sent que tout le monde à hâte de commencer la compétition, et on ressent de l'excitation sur le terrain lors des entraînements. Tout le monde est impliqué dans ce qu'il fait. Il reste encore dix jours avant le premier match. On compte les jours car nous avons hâte que ça arrive mais on en profite pour bien préparer ce rendez-vous. On essaie d'amener le maximum de clarté pour commencer la compétition avec beaucoup de certitudes.

L'intensité des entraînements est montée crescendo en ce début de semaine, notamment lors de l'entraînement de mercredi...

D.P. : Nous avons beaucoup couru. C'était comme un jour de préparation. Ça a bien tapé ! Mais on s'entraîne dur depuis deux mois et nous devons continuer de travailler dur pendant les jours qui nous restent.

Avez-vous été surpris par la pluie lors de l'entraînement de mardi ?

D.P. : On a pris la marée comme jamais j'avais pris la marée sur un terrain. J'avais l'impression de marcher dans la vase à la fin de l'entraînement. J'étais trempé. J'ai dû sécher mes chaussures pendant un quart d'heure avec un sèche-cheveux. C'était une horreur.

Coupe du monde 2019 - Le XV de France à l'entraînement

Coupe du monde 2019 - Le XV de France à l'entraînementMidi Olympique

Quels sont vos objectifs pour cette Coupe du monde ?

D.P. : Nous sommes tous compétiteurs, donc dans un coin de la tête, nous avons forcément envie de remporter la compétition. Après, on va se fixer comme premier objectif de sortir des poules, puis après ça sera match par match. Mais je ne m'avance pas plus. On va d'abord commencer par jouer le premier match.

On a vu que vous pouviez être le facteur X de cette équipe. Est-ce une responsabilité supplémentaire ?

D.P. : Non. Pas du tout. Je suis dans une équipe. Je bosse pour le groupe, pour les mecs. À chacun d'amener sa pierre à l'édifice pour aider au maximum le groupe et tout se passera bien.

Quelles sont vos premières impressions sur le Japon ?

D.P. : C'est un très beau pays. Nous avons un hôtel avec une vue magnifique sur le mont Fuji donc quand on mange c'est plutôt agréable. Après nous n'avons pas encore eu l'occasion de visiter les grandes villes comme Tokyo. J'espère que l'on aura un peu de temps mais ce n'est pas notre priorité. À la base, ce n'est pas quelque chose qui me branchait le Japon.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0