Getty Images

Lopez, le drop gagnant

Lopez, le drop gagnant
Par Jeremy Fadat via Midi Olympique

Le 21/09/2019 à 11:33Mis à jour Le 21/09/2019 à 11:38

COUPE DU MONDE 2019 - Remplaçant au coup d'envoi, Camille Lopez a d'abord observé du banc de touche le récital offensif de son équipe, et la belle prestation de son concurrent Romain Ntamack, avant de signer une entrée décisive quand les Bleus avaient besoin de lui en convertissant un drop-goal capital à dix minutes du terme.

C'était l'un des grands perdants de la semaine. Camille Lopez, ouvreur attitré des Bleus lors des deux premiers matchs de préparation face à L'Ecosse, était censé être le chef d'orchestre de ce XV de France au Japon. Le problème ? C'est que le Clermontois ne s'était pas forcément montré à son avantage à Nice puis à Murrayfield et n'avait surtout pas été en réussite au pied. Voilà comment il s'est retrouvé doublé par Romain Ntamack au moment d'aborder la rencontre inaugurale face à l'Argentine. Un coup dur pour le joueur ? Difficile de ne pas l'imaginer. Lopez avait donc pris place sur le banc à Tokyo, d'où il a vu son partenaire et concurrent toulousain briller dans le premier acte, parfait d'ans l'animation et notamment auteur d'un 100 % important face aux perches (il ratera finalement une pénalité en toute fin de match). Le protégé de Franck Azéma avait donc pu assister à la démonstration offensive des siens avant la pause... Mais aussi à leur subite baisse de régime au retour des vestiaires.

Maîtrise et sang-froid

Alors que les Pumas sont d'abord revenus au score grâce à la domination de leurs avants, et une conquête clairement supérieure, ils sont même passés devant au tableau d'affichage à la 69e minute avec la pénalité réussie par Benjamin Urdapilleta. Sur l'action précédant la faute française, Damian Penaud s'était blessé, obligeant le staff à une réorganisation derrière. C'était ainsi l'instant choisi par Jacques Brunel pour lancer l'expérimenté Camille Lopez, censé apporter sa sérénité et sa soif de vaincre dans l'ultime ligne droite. Un remplacement qui a entraîné le décalage de Ntamack au centre et de Fickou à l'aile.

Pour son premier ballon, le Clermontois donnait tout simplement le coup d'envoi. Moins d'une minute plus tard, avec les Bleus était à l'entrée des 22 mètres adverses et Lopez prenait du recul pour offrir à Antoine Dupont l'option du drop-goal. Le Toulousain sortait le ballon pour son coéquipier, lequel voyait les Argentions monter fort sur lui. La raison pour laquelle Lopez était obligé de taper très haut, presque en cloche, avant d'observer le ballon retomber juste derrière la barre.

Voilà comment, en une seule séquence, Camille Lopez a endossé le rôle de sauveur des Bleus. En effet, ce geste maîtrisé et exécuté à merveille a carrément délivré son équipe et scellé la victoire du XV de France. Certes, la deuxième mi-temps fut inquiétante et les dernières minutes haletantes mais Lopez a justifié le choix de l'associer à Ntamack en cours de rencontre. Le Toulousain a évidemment répondu aux attentes du staff et a prouvé qu'il pouvait être le fameux numéro un du poste mais le Clermontois a montré qu'il fallait compter sur lui et notamment sur son sang-froid dans les moments décisifs.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0