Icon Sport

À quoi jouent les Gallois avec Dan Biggar ?

À quoi jouent les Gallois avec Dan Biggar ?
Par Leo Faure via Midi Olympique

Le 14/10/2019 à 13:28Mis à jour Le 14/10/2019 à 13:35

COUPE DU MONDE 2019 - Victime de deux commotions cérébrales en dix jours, dont la seconde il y a moins d'une semaine face aux Fidji, Biggar pourrait tout de même débuter le quart de finale face aux Bleus. Sérieusement ?

Les Gallois peuvent bien être sortis solides leaders et invaincus d'une poule D relevée, ils abordent ce quart de finale avec une certaine inquiétude. L'objet de leurs tourments ? Le poste de numéro 10 et, plus exactement, l'état de santé de Dan Biggar. Lors de leur match certes remporté face aux Fidji (29-13), Warren Gatland et son staff ont perdu leur ouvreur Dan Biggar sur commotion cérébrale. Le cas est sensible.

Coupe du monde 2019 - Stephen Jones et Warren Gatland (pays de Galles)

Coupe du monde 2019 - Stephen Jones et Warren Gatland (pays de Galles)Icon Sport

Dix jours plus tôt face à l'Australie, Biggar avait déjà quitté la pelouse tôt dans le match (27e minute), déjà victime d'une commotion cérébrale. Le cas est d'autant plus sensible que, au pays de Galles, l'ouvreur du dernier Tournoi des 6 Nations victorieux (grand chelem) se nomme Gareth Anscombe. Et qu'il a dû déclarer forfait pour cette Coupe du monde, début août, en raison d'une opération à un genou. La troisième solution, Rhys Patchell, n'offre pas franchement de garanties au niveau international. Autant dire qu'un forfait de Biggar, pour ce quart de finale, serait une belle épine dans le pied de Gatland.

Communication au millimètre

Une démarche de communication, réglée au millimètre, est dès lors entrepris depuis cinq jours. Un travail de sappe, même. Le message : Dan Biggar va bien. Mieux que ça, il est en super forme ! Warren Gatland montait le premier au créneau, dès le lendemain du match face aux Fidji. "Dan n’a ressenti aucun symptôme le lendemain, ce qui est super. Il est très bien suivi par l’équipe médicale. Il dit qu’il se sent très bien. Il est juste en train de passer les protocoles de prise en charge de sa commotion cérébrale pour l’instant."

Dan Biggar (pays de Galles)

Dan Biggar (pays de Galles)Icon Sport

Évidemment, pas question de l'aligner dimanche, face à l'Uruguay. Mais un détail, tout de même : Biggar était présent sur la pelouse, participait à l'échauffement, bien à la vue de tous. Troisième étage de la fusée, toujours dans la bouche de Warren Gatland en après-match : "Il travaille avec des médecins indépendants, pour plus de clarté. Et ils sont très satisfaits de son évolution. Ça va aller pour Dan." Le terrain médiatique d'un retour anticipé à la compétition est clairement bien préparé. Reste que, à une période où le rugby se targue de vouloir protéger ses hommes et alourdit ses sanctions pour tous gestes dangereux, voir un joueur débuter un quart de finale de Coupe du monde après deux commotions rapprochées va nécessairement poser question.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0