Icon Sport

XV de France - Trinh-Duc-Ouedraogo : amis depuis l'enfance, les frères d'armes rêvent de Mondial

Trinh-Duc-Ouedraogo : amis depuis l'enfance, les frères d'armes rêvent de Mondial

Le 03/08/2015 à 09:40Mis à jour Le 04/08/2015 à 10:05

Coéquipiers à Montpellier comme en équipe de France et amis depuis plus de vingt ans, François Trinh-Duc et Fulgence Ouedraogo ferraillent encore une fois côte à côte pour gagner leur place à la Coupe du monde. Des liens au-delà du rugby qui portent les deux hommes dans leur objectif.

Philippe Saint-André et son staff s'attellent à développer un esprit de groupe au sein du XV de France en prévision de la Coupe du monde. Les liens qui unissent François Trinh-Duc (28 ans, 49 sélections) et Fulgence Ouedraogo (29 ans, 36 sélections), eux, vont bien au-delà de la simple camaraderie. "On est un vieux couple", ose même le troisième ligne héraultais. "On se connaît depuis tout petit, on peut parler de tout et de n'importe quoi" . Les deux hommes jouent ensemble depuis l'âge de six ans. Une amitié longue de deux décennies et autant d'anecdotes et de souvenirs à se remémorer après les entraînements corsés de cette préparation estivale. Car les inséparables ont poussé le vice jusqu'à se retrouver dans la même chambre à Marcoussis.

L'occasion est toute trouvée pour évoquer encore et encore les semaines d'incertitude qui ont précédé l'annonce des 36 joueurs retenus pour préparer le Mondial, pour l'un comme pour l'autre: "On ne savait pas vraiment où on allait, on était très stressé l'un et l'autre mais aussi l'un pour l'autre", se rappelle Trinh-Duc. "C'est plus facile de traverser les aventures et les moments difficiles avec quelqu'un de proche, aussi bien sur que en dehors du terrain. C'est une vraie chance. On sait d'où on vient et cela nous permet de relativiser et de donner encore plus le meilleur de nous-mêmes" .

François Trinh-Duc lors du stage à Tignes - 19 juillet 2015

François Trinh-Duc lors du stage à Tignes - 19 juillet 2015Icon Sport

Lui a dû revenir à son meilleur niveau après une grave blessure au tibia, l'autre a dû convaincre Philippe Saint-André de lui accorder une nouvelle chance, et tous les deux se sont réfugiés dans le travail, comme le confirme Ouedraogo: "Que ce soit lui ou moi, nous avons énormément travaillé pour figurer dans ce groupe. Il a fallu être soudé et compter l'un sur l'autre. On s'est accroché, y être a été une petite victoire pour nous et nous avons bu un verre ensemble le soir pour fêter ça. On est très motivé tous les deux, on se pousse pour ne rien lâcher" .

Ouedraogo: "On a tout vécu ensemble, c'est quelque chose d'unique dans une carrière"

Personne n'a oublié la célébration originale sur fond musical postée sur les réseaux sociaux par François Trinh-Duc après l'annonce de la bonne nouvelle: "Dès que la musique tournait dans la salle de muscu, on se filmait, on essayait de faire la même chorégraphie que lui et on lui envoyait", sourit son pote de toujours, avant d'ajouter, un brin plus sérieux: "Cela a rajouté à la belle histoire. On joue ensemble depuis qu'on a six ans, on a tout vécu ensemble et on a encore la chance de vivre une préparation de Coupe du monde ensemble. C'est quelque chose d'unique dans une carrière et on en profite pleinement" .

Fulgence Ouedraogo lors de la préparation du XV de France - juillet 2015

Fulgence Ouedraogo lors de la préparation du XV de France - juillet 2015Icon Sport

Le 23 août prochain, Philippe Saint-André annoncera le nom des cinq recalés qui regarderont la Coupe du monde depuis leur écran de télévision. Il est pratiquement acquis qu'un ouvreur et un troisième ligne sautera du train. Peut-être Trinh-Duc, peut-être Ouedraogo, voire les deux ou aucun des deux. Si l'échéance demeure forcément dans un coin de sa tête, le stratège du MHR préfère ne pas y penser:  "On sait tous que des joueurs vont quitter l'aventure et que ce sera un coup dur. Ce n'est pas un sujet tabou mais c'est assez dur à concevoir" . En attendant le couperet fatidique, on peut compter sur les deux amis pour se tirer vers le haut.

Contenus sponsorisés