Icon Sport

Rugby, France-Angleterre (25-20) - Que s'est-il passé dans les 10 dernières minutes ?

Le moment où on n'a rien compris : que s'est-il passé dans les 10 dernières minutes ?

Le 22/08/2015 à 23:46Mis à jour Le 23/08/2015 à 10:16

PREPARATION COUPE DU MONDE - Avec leur victoire face à l'Angleterre, les joueurs de Philippe Saint-André ont retrouvé le sourire. Sans être exceptionnels, les Bleus ont livré un match sérieux et appliqué... Jusqu'à la 70e minute. Les Anglais sont alors revenus dans le match, manquant même d'accrocher la victoire.

Cette victoire va faire du bien. Après le revers de la semaine dernière sur la pelouse de Twickenham (19-14), les Bleus ont pris leur revanche, ce samedi soir, en s'imposant 25-20 face à l'Angleterre. Pour ce second Crunch en deux semaines, les sélectionneurs avaient fait tourner mettant sur la pelouse ce qui pouvait s'approcher le plus de leurs équipes types. Et pendant 70 minutes, les hommes de Saint-André ont été bons en mêlée, agressifs dans les rucks menant presque tranquillement 22-6 face à des Anglais amorphes. Sans être spectaculaires, à l'exception de l'essai de Yoann Huget, les Bleus se sont appliqués à mettre leur jeu en place et à gérer cette rencontre... Jusqu'à ces fameuses dix dernières minutes. Et là, patatras !

Des remplaçants pas très tranchants

Dans cette fin de match, le XV de France encaisse deux essais (72e et 77e) et s'en sort presque par miracle sur la dernière possession anglaise. Alors pourquoi ce couac de fin de match alors que tout paraissait plié ? L'argument de la fatigue ne semble pas forcément recevable, étant donné la valse des changements qui a été opérée. C'est d'ailleurs ce qui est, peut-être, le plus préoccupant. Car à l'exception de Nyanga (1 franchissement, 1 défenseur battu, 1 offload), qui a apporté toutes ses qualités, le banc français n'a pas permis d’asseoir définitivement la domination ou de conserver le ballon. Ce n'est peut-être pas un hasard si la perte de contrôle de l'équipe de France coïncide avec la sortie de sa charnière. Sans être flamboyants, Tillous-Borde et surtout Michalak ont assez bien maîtrisé le jeu jusqu'à leurs remplacements par Tales et Kockott. Une tendance à l'inverse des Anglais, qui ont trouvé un second souffle grâce à leur banc, notamment par l'intermédiaire de Cipriani.

Yoann Huget (XV de France) face à Mike Brown (Angleterre) - 22 août 2015

Yoann Huget (XV de France) face à Mike Brown (Angleterre) - 22 août 2015Icon Sport

Les Bleus en manque de confiance ?

Enfin, pour expliquer ce passage à vide on peut se pencher sur le capital confiance de l'équipe de France, amputé par les contre-performances de ces derniers mois (années?). "La peur de gagner" a-t-elle poussé les Bleus à mal gérer la fin de rencontre et à se précipiter ? Parfois la psychologie peut prendre le dessus sur les jambes. Heureusement, samedi soir, la victoire était au bout. Plus de peur que de mal. Ce succès, même difficile sur la fin, pourrait permettre de remplir cette fameuse jauge de confiance. Et c'est déjà pas mal à quelques semaines du début de la coupe du Monde.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0