Icon Sport

Mondial 2015 - Nouvelle-Zélande-Géorgie (43-10) - Les All Blacks ne se sont vraiment pas fait mal

Les All Blacks ne se sont vraiment pas fait mal

Le 02/10/2015 à 22:48Mis à jour Le 03/10/2015 à 10:52

COUPE DU MONDE - La Nouvelle-Zélande n'a pas forcé son talent pour s'imposer avec le bonus offensif contre une courageuse équipe de Géorgie (43-10). Les All Blacks, qui ont connu un incroyable déchet, sont les premiers à valider leur billet pour les quarts de finale.

Sans surprise, la Nouvelle-Zélande s'est imposée avec le point de bonus offensif face à la Géorgie (43-10), décrochant ainsi son billet pour les quarts de finale du Mondial 2015. Avec quatre essais encaissés en moins de 25 minutes, on pensait que la partie allait être très longue pour les coéquipiers de Mamuka Godgoze. Ce ne fut pas le cas.

En raison notamment de l'excellent défense géorgienne et l'incroyable déchet des All Blacks, pas forcément impliqués à fond à partir du moment où le bonus offensif était en poche. Qu'importe: les All Blacks sont les premiers qualifiés pour les quarts et sont même certains de finir en tête de la poule A.

Pas sûr que Steve Hansen, le méticuleux sélectionneur néo-zélandais, soit satisfait de la copie rendue par ses troupes. Certes, elles ont franchi à sept reprises l'en-but adverse, dont trois fois par le seul Savea. Niveau manière, on repassera. Un chiffre pour martérialiser cela: 25. Soit le nombre de "turnovers" concédés par les All Blacks. Un déchet surprenant et synonyme d'un relâchement certain de la part des coéquipiers de Richie McCaw.

Carter pas à son avantage

Physiquement, les champions du monde en titre se sont aussi fait bouger. Mamuka Gorgodze, élu homme du match, a fait très mal sur les impacts tout comme ses coéquipiers. En mêlée, même s'ils n'ont perdu aucune introduction, ils ont connu des difficultés face au pack géorgien redoutable dans l'épreuve de force. Dan Carter, le stratège, n'a vraiment pas été à son avantage avec des ballons perdus et trois échecs (sur sept tentatives) au pied.

Toutefois, il serait précipité de dire que ces All Blacks sont prenables. Dès qu'il a fallu accélérer, ils ont fait mouche. Clairement, ils ont expédié les affaires courantes ce vendredi au Millenium, voulant certainement éviter la blessure dès que le bonus a été assuré. C'est compréhensible. Et tant mieux pour les Géorgiens qui ont montré du coeur pendant 80 minutes pour le premier match de leur histoire face aux mythiques All Blacks. Les Lelos n'ont pas pris la correction annoncée. Et Tsiklauri s'est même permis le luxe de marquer un essai. Un souvenir impérissable...

Waisake Naholo (Nouvelle-Zélande) face à la Géorgie - 2 octobre 2015

Waisake Naholo (Nouvelle-Zélande) face à la Géorgie - 2 octobre 2015AFP

Contenus sponsorisés
0
0