Rugbyrama

Mondial 2015 - Le coaching de Stuart Lancaster, Dan Biggar, Sam Burgess... La semaine d'Ntamack

Le coaching de Lancaster, Biggar, Burgess... La semaine d'Ntamack
Par Rugbyrama

Le 28/09/2015 à 14:53Mis à jour Le 28/09/2015 à 14:56

COUPE DU MONDE - Notre consultant Emile Ntamack a souhaité se pencher sur la sublime victoire des Gallois contre les Anglais (28-25) à Twickenham samedi soir. Il a particulièrement goûté le mental des Gallois, mais n'a pas compris le coaching de Stuart Lancaster.

Le match de la Coupe du monde ?

"Je ne suis pas sûr que ce soit le match de la Coupe du monde. Nous avons déjà eu une très grosse surprise avec la victoire du Japon sur l’Afrique du Sud et cette victoire galloise c’est le deuxième coup de canon ! Mais il y en aura d’autres, chaque journée amène son lot de surprise."

Le tournant du match ?

"Ce n’est pas une action précise mais plutôt une somme de sensations: les Anglais sont devant mais ils ne sont pas souverains. Ils n’arrivent jamais à décramponner les Gallois de façon définitive. Les joueurs de Lancaster sont bien physiquement et je n’ai pas l’impression qu’ils faiblissent en fin de rencontre. Ils ne faiblissent pas mais ils ne sont pas non plus capables d’élever leur niveau. Au contraire des Gallois maintenus à flot par Biggar même s'ils semblaient parfois proches du point de rupture. Mais ont eu le mérite de toujours croire en leurs chances."

Dan Biggar (pays de Galles) - 26 septembre 2015

Dan Biggar (pays de Galles) - 26 septembre 2015AFP

L’essai de Gareth Davies

"J’ai le sentiment que l’essai nait d’une erreur de coaching de Lancaster. Pourquoi faire sortir Burgess à ce moment-là du match pour le remplacer par Farrell qui n’est pas un centre de métier ? Burgess n’a pas fait un match époustouflant mais il est complémentaire avec Barritt. Il a surtout assuré une bonne tenue défensive en contenant Roberts et Scott Williams. Sur les deux ou trois actions qui ont suivi son repositionnement au centre, Farrell est monté trop vite en défense, il s’est laissé aspirer. Il a semblé manquer de lucidité. Et sur la quatrième attaque galloise, il y a essai. Farrell et Barrit montent en décalé par rapport à l’ailier et ça crée une brèche pour Roberts qui sert Lloyd Williams dans l’intervalle."

L'essai de Gareth Davies (Galles) après la passe au pied de Lloyd Wiliams contre l'Angleterre - 26 septembre 2015

L'essai de Gareth Davies (Galles) après la passe au pied de Lloyd Wiliams contre l'Angleterre - 26 septembre 2015AFP

Le joueur

"Comment ne pas évoquer la performance de Dan Biggar. En début de match il fait jeu égal avec Owen Farrell, puis il est parvenu à passer un cap. C’est un joueur que l’on connait mais le voir évoluer à un tel niveau sur toute une rencontre c’est assez bluffant."

Propos recueillis par Julien PUYUELO à Londres

Contenus sponsorisés