Rugbyrama

Mondial 2015 - Angleterre-pays de Galles: La presse anglaise a trouvé le coupable: Chris Robshaw

La presse anglaise a trouvé le coupable: Robshaw

Le 27/09/2015 à 17:49Mis à jour Le 28/09/2015 à 08:52

COUPE DU MONDE - Enthousiaste après la victoire initiale contre les Fidji, la presse anglaise a sorti les griffes ce dimanche, lendemain de défaite face au pays de Galles (25-28). Dans l’œil du cyclone, le capitaine Chris Robshaw se fait massacrer pour sa décision malheureuse en fin de match.

Quelques minutes après l'immense déception de samedi, Chris Robshaw a pris ses responsabilités en assumant personnellement la défaite des siens face au pays de Galles. Un courage qui lui vaut ce dimanche un lynchage en règle orchestré par la presse anglaise. Des plumes aiguisées pour faire couler le sang du capitaine du XV de la Rose. Son crime : avoir demandé à George Ford de trouver la touche pour aller chercher la gagne lors de la dernière pénalité, plutôt que d'ordonner à Owen Farrell de tirer au but en coin pour accrocher le nul.

Tom Wood et Chris Robshaw (Angleterre) après la défaite face au pays de Galles - le 26 septembre 2015

Tom Wood et Chris Robshaw (Angleterre) après la défaite face au pays de Galles - le 26 septembre 2015AFP

"C'est ma faute" titre le Daily Mail, reprenant les mots du flanker des Harlequins. Le quotidien évoque "une décision désastreuse qui peut enlever à l'Angleterre son rêve de remporter la Coupe du monde chez elle". Il va même un peu plus loin en prédisant que "Robshaw et ses lieutenants seront hantés par ce choix".

The Times: "Une équipe occasionnellement très bonne, plus fréquemment naïve"

Le Times affiche en une un cliché du sélectionneur anglais Stuart Lancaster, l'air consterné, avec en bas de page un titre évocateur : "Un travail bâclé". "Le rêve de l'Angleterre ne tient plus qu'à un fil", poursuit le célèbre journal, qui n'hésite pas à affirmer que "l'Angleterre n'est pas une grande équipe. On la trouve occasionnellement très bonne, plus fréquemment naïve" . Une pique non dissimulée à Chris Robshaw, qui obtient tout de même la note de 8/10.

Son partenaire du centre Sam Burgess s'en tire moins bien : "Il montre qu'il est encore un novice à ce niveau. La vérité est qu'il n'a pas pu se rendre aussi pertinent qu'annoncé dans un sport où il est toujours en phase d'apprentissage".

Sam Burgess (Angleterre) face aux Fidji - le 18 septembre 2015

Sam Burgess (Angleterre) face aux Fidji - le 18 septembre 2015Icon Sport

Ashton aussi charge Robshaw

La note de l'ancien treiziste, 5, soit un point de plus que son capitaine dans le Telegraph. Après avoir mis en valeur l'exploit gallois, en exposant Dan Biggar et en titrant "Ils sont entrés dans l'Histoire", le quotidien s'est lâché sur Robshaw et sa "gaffe"". En tant que capitaine, vous vivez et vous mourrez par vos décisions, et choisir d'aller en touche a coûté le nul à l'Angleterre" . Dur.

Une couche est rajoutée dans une tribune accordée à Chris Ashton, non-retenu par Stuart Lancaster pour ce Mondial, qui lâche : "Je m'attendais à ce qu'ils tentent la pénalité pour accrocher le nul". Un ultime coup de poignard de la part d'un ancien coéquipier qui traduit bien l'agressivité de la presse anglaise ce dimanche envers le capitaine du XV de la Rose.

Contenus sponsorisés