AFP

France-Roumanie - Le moment où on n'a rien compris : le second essai de Guitoune était-il valable ?

Le moment où on n'a rien compris : le second essai de Guitoune était-il valable ?

Le 24/09/2015 à 00:04Mis à jour Le 24/09/2015 à 09:29

COUPE DU MONDE - L'ailier français Sofiane Guitoune a inscrit un doublé ce mercredi face à la Roumanie (38-11). Sa seconde réalisation a laissé songeur quant à sa validité. Nombreux ont été les personnes à s'interroger. Force est de constater que l'arbitre Jaco Peyper a pris la bonne décision. Voici pourquoi.

On joue la soixante-sixième minute de ce match entre la France et la Roumanie. Le score est de 17-6 en faveur du XV de France, à qui il manque encore deux essais pour accrocher le bonus offensif. Après un gros travail des avants tricolores, le ballon est écarté vers la droite jusqu'à Guitoune. L'ailier de Bordeaux-Bègles est stoppé à quelques centimètres de l'en-but. Au sol, il tend le bras droit pour aplatir le ballon et signer un doublé (il avait ouvert son compteur et celui de son équipe à la 31e).

Après arbitrage vidéo, M. Peyper accorde l'essai. Ce qui n'est pas du goût des Roumains, et notamment Valentin Ursache, qui protestent et arguent qu'il a été inscrit en deux temps. C'était... presque vrai. Sauf que Guitoune n'a fait que tendre le bras après avoir été tenu au sol. Ce qui est permis par le règlement de World Rugby. Alinéa 22.4 (e) : "Si un joueur est plaqué près de la ligne de but de l’adversaire et peut alors tendre immédiatement le ou les bras et faire un touché à terre sur ou au-delà de la ligne de but, un essai est marqué."

Un essai accordé, un essai refusé

Ce troisième essai accordé par l'arbitre de la rencontre est probablement l'un des tournants du match. Car, jusque-là, les Bleus restaient sur trente-deux minutes sans inscrire le moindre point ! Malgré une mi-temps mouvementée dans le vestiaire, les hommes de Philippe Saint-André ont tardé à inscrire ce troisième essai. Un déclic ? Cela y ressemble, puisque deux minutes plus tard, Wesley Fofana plantait le quatrième, synonyme de bonus offensif.

Guitoune, encore lui, aurait même pu réaliser un triplé lorsqu'il tenta de reprendre acrobatiquement un coup de pied par dessus de Dulin un peu long (76e). Mais, après arbitrage vidéo (encore !), M. Peyper le lui refusa... logiquement.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0