Icon Sport

France-Roumanie (38-11) - Longtemps hors-sujet, les Bleus ont assuré le strict minimum

Longtemps hors-sujet, les Bleus ont assuré le strict minimum

Le 23/09/2015 à 22:44Mis à jour Le 23/09/2015 à 23:35

COUPE DU MONDE - D'une tristesse incroyable pendant une heure, le XV de France a su assurer le strict minimum en obtenant un succès bonifié face à la Roumanie (38-11). Mais ce match n'a vraiment rien de rassurant...

Affligeant. Proche du néant. Pendant plus d’une heure, les Bleus ont inquiété. Brouillon, sans aucune inspiration et chahuté dans le combat, le XV de France a rendu une copie bien monotone mais a tout de même réussi son objectif : décrocher un succès bonifié face à la modeste équipe de Roumanie (38-11). Pas de quoi pavoiser, vraiment. Surtout face à la 17e nation au classement World Rugby. Les Tricolores ne peuvent pas se satisfaire d’un tel match...

Philippe Saint-André et son staff avaient décidé de faire souffler les cadres. Force est de constater que les remplaçants n’ont pas du tout convaincu. Dans le combat, les Roumains ont opposé une magnifique résistance. En mêlée, ils ont été plus puissants que les Bleus. Ils ont même souvent puni ces derniers dans les rucks. Ne nous voilons pas la face : durant une demi-heure, on s’est demandé si les Bleus avaient envie. Il a fallu l’exclusion temporaire de Ion (30e) pour que les Tricolores prennent les devants au score avec deux réalisations de Guitoune (31e) et Nyanga (34e). Seules éclaircies dans un ciel vraiment terne.

Aucun point durant 27 minutes

A la pause, Philippe Saint-André a poussé une énorme gueulante. Comment pouvait-il en être autrement de toute manière ? Son équipe avait fait preuve d’un incroyable déchet (8 ballons perdus) et s’était rendue coupable de plusieurs positions de hors-jeu. Mais la soufflante du sélectionneur tricolore n’a semble-t-il pas eu de grand effet, les Bleus passant 27 minutes sans marquer le moindre point dans le second acte. Inquiétant.

Limitée en attaque, la Roumanie a utilisé ses quelques armes. Par l’intermédiaire de son pack de guerriers. Ils ont rendu la vie très dure aux coéquipiers de Dimitri Szarzewski. Avant de craquer. La France s’est alors engouffrée dans la brèche. Guitoune (67e), Fofana (69e) et Fickou (79e) permettaient à la France d’empocher une victoire à cinq points. Seule satisfaction du jour. Il y a vraiment du pain sur la planche. Car l’Irlande, principal adversaire des Bleus dans cette poule D (11 octobre), ce sera un tout autre calibre...

Contenus sponsorisés