AFP

France/Nouvelle-Zélande - Keith Murdoch, ce All Black porté disparu depuis 40 ans

L'incroyable histoire de Keith Murdoch, ce All Black porté disparu depuis 40 ans
Par AFP

Le 15/10/2015 à 14:57Mis à jour Le 15/10/2015 à 15:42

COUPE DU MONDE - Depuis 40 ans, les All Blacks se sont fait une promesse: boire une bière à l'Angel Hotel pour se faire pardonner la faute d'un des leurs, Keith Murdoch. Un ancien All Black à l'histoire hallucinante.

Chaque visite à Cardiff est l'occasion pour les All Blacks d'honorer une promesse formulée il y a près de 40 ans: revenir boire une bière à l'Angel Hotel, en face du Millennium Stadium, pour se faire pardonner la faute d'un des leurs. Au bar patiné et un peu kitsch de l'Angel Hotel, on attendait la venue des All Blacks impatiemment. "Ils ont débarqué un mercredi soir, avant leur match face à la Géorgie (2 octobre, ndlr). Ils étaient 7-8, des joueurs et des membres de l'encadrement, ils sont restés une heure, ont bu une bière ou deux et sont repartis, comme d'habitude", explique une employée de l'Angel Hotel, cet établissement emblématique du centre-ville de Cardiff, coincé entre le château et le Millennium Stadium.

Cette escapade un peu incongrue de la délégation All Blacks est en effet une tradition solidement ancrée. Le pélerinage est le fruit d'un point d'honneur que se font les Néo-Zélandais à laver l'affront commis par le pilier Keith Murdoch, un colosse moustachu de 110 kg, en décembre 1972. Les All Blacks sont alors embarqués dans une interminable tournée en Europe, ponctuée de 32 matches, face au pays de Galles, l'Irlande, l'Angleterre, l'Ecosse et la France, mais aussi contre des provinces irlandaises, des équipes galloises ou autres sélections temporaires baroques.

Changement de cap

Pour leur 13e match, le 2 décembre 1972, les All Blacks de Ian Kirkpatrick sont justement opposés au grand XV du Poireau de Gareth Edwards, Phil Bennett ou encore JPR Williams. Les Néo-Zélandais s'imposent de justesse 19-16 dans un Arm's Park plein à craquer (52.000 spectateurs) et fêtent cela dignement à l'hôtel, situé juste en face de l'enceinte. A la recherche d'une dernière (?) bière à l'heure de la fermeture du bar, Keith Murdoch, héros du match après avoir inscrit l'essai de la victoire, part quémander un rab de houblon aux cuisines. Sauf que le personnel ne l'entend pas ainsi et alerte la sécurité ainsi que le responsable de la délégation néo-zélandaise. Murdoch se débat, des coups partent et Peter Grant, le vigile de l'hôtel, se retrouve au sol, un bel oeil au beurre noir en prime.

L'incroyable histoire de Keith Murdoch

L'incroyable histoire de Keith MurdochIcon Sport

Ramené à la raison, Murdoch est envoyé au lit. Mais deux jours après, il devient le premier All Black exclu d'une tournée. De là, le simple fait divers devient légende. Poussé dans l'avion, humilié, Murdoch n'a en réalité jamais atterri à Auckland. Plus de 40 ans après, l'histoire est toujours floue mais il est probable que le costaud d'Otago ait profité d'une escale à Singapour pour changer de cap, direction Darwin, au nord de l'Australie.

Plusieurs journalistes ont depuis tenté de l'approcher, sans grand succès. En 1977, le reporter Terry McLean le localise sur une plateforme de forage pétrolier, près de Perth, dans l'ouest australien. Mais Murdoch, menaçant, l'enjoint de repartir manu militari. "Je suis donc remonté dans le bus", a sobrement écrit McLean.

"Très timide, pas très cohérent"

En 1980, Murdoch est signalé en Nouvelle-Zélande, logeant chez des amis. Ceux-ci racontent qu'il a sauvé la vie de leur fils en le tirant in extremis d'une piscine où il se noyait. Dix ans plus tard, une journaliste de la télévision néo-zélandaise Margot McRae le retrouve à Tully, dans le Queensland en Australie, où Murdoch accepte de parler hors caméra. "Il était très timide, pas très cohérent. Il pensait qu'il valait mieux se taire plutôt que d'être embarrassé", a-t-elle expliqué dans la presse en 2011.

On retrouve Murdoch en 2001. Alors âgé de 57 ans, il refait surface comme témoin dans une enquête sur la mort d'un Aborigène dans le nord de l'Australie. L'ancien pilier avait surpris le jeune homme de 20 ans en train de pénétrer par effraction chez lui, près d'Alice Springs. Le corps de l'Aborigène avait été retrouvé dans une mine abandonnée, quelque semaines plus tard. Au final, Murdoch n'a jamais été inquiété pour cette affaire. Depuis, sa trace a été perdue. Mais son souvenir persiste de l'autre côté du monde.

Contenus sponsorisés
0
0