Icon Sport

France-Ecosse, ce match qui doit permettre aux Bleus de faire le plein de confiance avant le Mondial

France-Ecosse, ce match qui doit permettre aux Bleus de faire le plein de confiance avant le Mondial

Le 04/09/2015 à 12:05

RUGBY - Convaicant dans le jeu contre l'Angleterre, le XV de France se doit de confirmer face à l'Ecosse afin de partir à la Coupe du monde avec des certitudes et le soutien du public.

Le sentiment d'avoir retrouvé une équipe de France avec des couleurs. Voilà l'impression que nous a laissée la victoire face à l'Angleterre il y a deux semaines de cela (25-20). Les plus sceptiques rappelleront cette fin de rencontre compliquée et le fait que les supporters des Bleus ont tremblé jusqu'au bout pour tenir ce succès. Pourtant, ne boudons pas notre plaisir, ce jour-là, nous nous sommes vraiment régalés devant la prestation convaincante des hommes de Philippe Saint-André.

Interrogé sur son souvenir de la dernière copie aussi bonne rendue par les Bleus, le demi de mêlée Morgan Parra confiait d'ailleurs : "Je pense que c'était à la Coupe du monde, il y a quatre ans. Cela remonte à loin..." Idéal donc pour faire le plein de confiance à désormais deux semaines du coup d'envoi de la Coupe du monde en Angleterre. Et gagner définitivement le soutien des supporters.

Un jeune supporter du XV de France au Stade de France - Août 2015

Un jeune supporter du XV de France au Stade de France - Août 2015Icon Sport

La grosse préparation physique de cet été a déjà commencé à porter ses fruits, c'est certain. Physiquement, les Français sont prêts, c'est une certitude. Dans les têtes, cela pourrait aussi basculer dans le bon sens à condition de battre des Ecossais en nets progrès mais qui n'ont pas été invités à la table des meilleurs nations mondiales ces dernières années. Sans une double confrontation victorieuse contre l'Italie en août, le XV du Chardon n'avait pas gagné en 2015, récoltant la peu enviable Cuillère de bois lors du Tournoi.

Mais attention à tout relâchement coupable face à un adversaire largement à la portée. Saint-André confirmait : l'équipe de samedi"pourrait ressembler à celle qui rencontrera l'Italie" lors du premier match de poule de la Coupe du monde en Angleterre. Petite exception, la présence de Yoann Maestri, élément indispensable de PSA, mais ménagé pour cette rencontre. Pour les joueurs présents sur la pelouse du Stade de France, il s'agira de conforter le staff de ne rien changer d'ici le 19 septembre...

Les joueurs à suivre

Trois joueurs du XV de France ont une ultime occasion de se montrer pour espérer décrocher une place de titulaire pour le match contre l'Italie. En deuxième ligne, Alexandre Flanquart apparaît comme troisième choix derrière les expérimentés Yoann Maestri et Pascal Papé. Attention désormais à la concurrence de Bernard Le Roux, qui devrait rentrer en cours de rencontre au même poste. Titulaire en troisième ligne aile durant le Tournoi, il a vu passer Damien Chouly devant lui. Enfin, à la charnière, le staff a toujours annoncé sa préférence pour des duos habitués à évoluer ensemble en club. Suivant cette logique, Morgan Parra semble être condamné au rôle de numéro trois. A moins qu'il ne crève l'écran samedi.

Bernard Le Roux (France)

Bernard Le Roux (France)Icon Sport

La stat que l'Ecosse doit avoir en tête : 4

Depuis sa prise de fonction, soit trente-neuf rencontres, Philippe Saint-André n'est parvenu que quatre fois à enchaîner au moins deux victoires de rang. C'était en février 2012 (Italie, Ecosse), en février 2014 (Angleterre, Italie) et en novembre 2014 (Fidji, Australie). A noter qu'entre juin et novembre 2012, les Bleus avaient même aligné quatre succès d'affilée (Argentine, Australie, Argentine, Samoa).

Pourquoi vous devriez regarder ce match

Parce que c'est le dernier round d'observation avant d'entrer dans le vif du sujet dans deux semaines. Une ossature se dessine clairement dans la tête du staff et les automatismes arrivent avec. Les Bleus nous ont laissés sur une note positive contre l'Angleterre et vous devez avoir hâte de les voir pour la confirmation. Et puis l'Ecosse prend clairement des airs de Clermont dans son jeu. On sent la patte Vern Cotter. Résultat, cette formation est plaisante à voir jouer. Le claque infligée à l'Italie en témoigne (48-7). Enfin, quand on se souvient de la géniale passe de Michalak pour Huget (et le crochet à pleine vitesse du Toulousain sur Brown), on en salive déjà.

Frédéric Michalak sert Yoann Huget lors de France-Angleterre - août 2015

Frédéric Michalak sert Yoann Huget lors de France-Angleterre - août 2015Icon Sport

Contenus sponsorisés