Rugbyrama

Coupe du monde rugby - Un joueur sur cinq ne représentera pas le pays dans lequel il est né

Dans ce Mondial, un joueur sur cinq ne représentera pas le pays dans lequel il est né

Le 15/09/2015 à 17:27Mis à jour Le 15/09/2015 à 17:52

RUGBY - 19,5% des joueurs participants au Mondial (121 sur 620) vont jouer pour l'équipe d'un pays différent de leur pays de naissance. Le site America Rugby News s'est penché sur les lieux de naissance de tous les joueurs du Mondial et le résultat est surprenant : Espagne, Pays-Bas, Zimbabwe... Qui a dit que le rugby n'était pas universel ?

  • 41 % de Néo-Zélandais chez les Samoans

En regardant les lieux de naissance des joueurs de l'équipe des Samoa, America Rugby News s'est aperçu que 13 d'entre eux sont nés en Nouvelle-Zélande. Soit plus de 40 % du groupe ! S'ils sont éligibles avec l'équipe des Samoa, c'est parce qu'au moins un de leurs deux parents sont samoans. Et souvent, c'est la concurrence trop rude qui les amène à renoncer au maillot noir. Parmi eux, Ole Avei, le talonneur de l'UBB, ou encore Census Johnston, le pilier du Stade toulousain. La situation est identique dans l'archipel des Tonga, où 12 joueurs sont nés à l'étranger, dont 8 en Nouvelle-Zélande.

  • 5 étrangers chez les All Blacks

Seulement cinq joueurs nés hors de Nouvelle-Zélande jouent pour les All Blacks : Ben Francks, né en Australie, Jerome Kaino, né aux Samoa américaines, Tawera Kerr-Barlow né en Australie, Malakai Fekito au Tonga et Waisake Naholo aux Fidji. On est donc bien loin du pillage en règle dont sont régulièrement accusés les All Blacks.

Jerome Kaino, le troisième ligne des All Blacks - 8 novembre 2014

Jerome Kaino, le troisième ligne des All Blacks - 8 novembre 2014Icon Sport

  • 9 Anglais jouent pour le pays de Galles

La traditionnelle rivalité entre Anglais et Gallois en prend un coup. Quelques uns des meilleurs élements du XV du Poireau sont en fait nés en Angleterre. Luke Charteris, Dan Lydiate ou encore Alex Cuthbert et George North auraient tous pu porter le maillot anglais.

  • 1 Espagnol, 1 Zimbabwéen, 1 Américain et 1 Néerlandais en Ecosse

L'équipe écossaise est pleine de surprise et composée de joueurs né dans des pays qui ne sont pas traditionnellement des terres de rugby. Le troisième ligne David Denton est né au Zimbabwe, Sam Hidalgo-Clyne en Espagne et Tommy Seymour aux Etats-Unis, tous trois de parents écossais. Ce n'est pas le cas de Tim Visser, 100 % Néerlandais, qui peut jouer avec le maillot de l'Ecosse parce qu'il réside à Édimbourg depuis 2013.

David Denton, né au Zimbabwé, mais jouant pour l'équipe d'Ecosse.

David Denton, né au Zimbabwé, mais jouant pour l'équipe d'Ecosse.AFP

  • 7 joueurs du XV de France nés en Afrique

En France, les joueurs nés à l'étranger viennent principalement d'Afrique. Rory Kockott, Bernard Le Roux et Scott Spedding sont sud-africains, Fulgence Ouedraogo est né au Burkina Faso, le capitaine Thierry Dusautoir en Côte d'Ivoire, Yannick Nyanga en République démocratique du Congo et Sofiane Guitoune en Algérie. A l'image de la société, le XV de France est métissé.

  • 100 % d'Argentins en équipe... d'Argentine

C'est presque un exploit, chez les Pumas, il n'y a que des joueurs nés en Argentine. Et ça fait la fierté de Gonzalo Quesada.

En revanche, de nombreux Argentins jouent pour l'équipe d'Italie, à l'image de Martin Castrogiovanni, qui avait un grand-père italien, ou encore Sergio Parisse.

Contenus sponsorisés