Icon Sport

Etats-Unis - Japon - Malgré trois victoires, les Japonais ne verront pas les quarts de finale...

Malgré trois victoires, les Japonais ne verront pas les quarts de finale...

Le 11/10/2015 à 22:47Mis à jour Le 12/10/2015 à 11:45

COUPE DU MONDE - En s'imposant contre les Etats-Unis dimanche soir, 28-18, les Japonais ont remporté trois de leurs quatre matches de poule. Malgré tout, ils ne verront pas les quarts de finale. Une première dans l'histoire du Mondial...

Pour la troisième fois de la compétition, le Japon s'est imposé (18-28). Cette fois, ce sont les Etats-Unis qui ont été victimes du jeu enthousiasmant et précis des Nippons, qui ont marqué 3 essais, par l'intermédiaire de Matsushima (7e), Fujita (28e) et Mafi (62e). Ils terminent donc ces phases de poule avec une seule défaite. Malgré tout, les Brave Blossom ne verront pas les quarts de finale. C'est la première fois que cela se produit pour une équipe en Coupe du monde... Mais une chose est sûre, lors de "leur" Mondial en 2019, ils ont une énorme carte à jouer.

Ce dernier match de poule dimanche soir à Gloucester n'avait absolument aucun enjeu. Quelque soit le résultat, les deux équipes étaient certaines de rentrer. Mais qu'importe, les Japonais ont joué comme on a eu l'habitude de les voir jouer depuis le début de la compétition: ils ont été appliqués, ne se sont pas précipités, ont mis en place leur jeu et ont été irréprochables au pied (100% de réussite pour Goromaru).

Ayumu Goromaru -Arrière du Japon - Japon-Etats-Unis - 11 octobre 2015

Ayumu Goromaru -Arrière du Japon - Japon-Etats-Unis - 11 octobre 2015Icon Sport

Toutefois, les Etats-Unis n'ont pas démérité. Avec deux essais (Ngwenya, 24e et Wyles, 71e), dont un marqué en infériorité numérique, ils se sont accrochés. Ils ne sont pas passés loin de décrocher le point de bonus défensif, qui leur aurait permis de ne pas terminer la compétition fanny au classement général. Mais à aucun moment ils n'ont paru en mesure de prendre l'avantage sur les Japonais, sereins et sûrs de leur jeu.

Et même si on ne verra plus les joueurs d'Eddie Jones dans cette compétition, une chose est sûre, ils ont fait souffler un vent de fraîcheur sur ce Mondial en bousculant la hiérarchie. On a déjà hâte d'être en 2019 pour les revoir jouer!

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0