Panoramic

Coupe du monde - L'Australie sauve sa peau après un match épique contre l'Ecosse (35-34)

L'Australie sauve sa peau après un match épique !

Le 18/10/2015 à 18:45Mis à jour Le 18/10/2015 à 20:28

COUPE DU MONDE - L'Australie s'est qualifiée pour les quarts de finale du Mondial 2015 en se faisant une énorme frayeur face à une nation écossaise phénoménale (35-34).

Quel match ! A coup sûr le quart de finale le plus incroyable du week-end. Et au final, c’est l’Australie qui s’est imposée face à l’Ecosse à Twickenham (35-34). Bernard Foley, guère en réussite tout au long de la partie, a converti la pénalité de la gagne dans les dernières secondes. Assurant la présence des quatre nations de l’hémisphère Sud dans le dernier carré. Une grande première.

Mais l’Ecosse n’aurait vraiment pas fait tache en demie. Surtout après avoir rendu une telle copie. Clairement, les hommes de Vern Cotter ont étonné de par leur générosité, leur efficacité et leur domination en mêlée fermée. Oui, vous avez bien lu: sa domination dans l’épreuve de force. Un secteur où elle a souvent baissé pavillon. Ce dimanche, on ne donnait pas cher de sa peau dans ce domaine, tant l’Australie avait séduit depuis le début de la compétition. Le trio Dickinson-Ford-Nel a terriblement fait souffrir la première ligne australienne et obtenu plusieurs pénalités.

Une pénalité litigieuse contre Welsh

Et derrière, Laidlaw a fait tomber la foudre, enquillant les pénalités comme des perles (7/8 sur l'ensemble du match). Histoire d’être en tête à la pause (13-12) ou toujours au contact au score. Mieux, l’interception de Bennett (74e) a fait croire à l’Ecosse en une seconde qualification en demie, après 1991. Il n’en sera finalement rien. Une pénalité très litigieuse contre le pilier Welsh, sanctionné par l’arbitre Craig Joubert pour un en-avant repris en position de hors-jeu, en a décidé autrement. Un scénario bien cruel pour le XV du Chardon.

Jonny Gray - Deuxième ligne de l'Ecosse - 18 octobre 2015

Jonny Gray - Deuxième ligne de l'Ecosse - 18 octobre 2015AFP

C’est donc avec un brin de chance que l’Australie a décroché sa qualification. Certes, elle a inscrit la bagatelle de cinq essais (dont un doublé de Mitchell). Mais jamais on n’avait vu l’équipe de Michael Cheika être aussi fébrile depuis le début de la compétition. Les absences de Pocock et Folau n’y sont peut-être pas étrangères. Quoi qu’il en soit, les Wallabies ont tout intérêt à montrer autre chose lors de leur demie face à l’Argentine...

Contenus sponsorisés
0
0