AFP

Coupe du monde - Justifiée ou non, la dernière décision de Joubert n'en finit pas de faire parler

Justifiée ou non, la dernière décision de Joubert n'en finit pas de faire parler

Le 18/10/2015 à 20:21

COUPE DU MONDE - La pénalité sifflée par Craig Joubert, qui a permis à Bernard Foley de donner la victoire à l'Australie sur le fil contre l'Ecosse, fait débat depuis la fin du quart de finale si disputé (35-34).

Y avait-il réellement pénalité ? Pour certains, la réponse est clairement non. Sur l’existence même d’un en-avant de Strauss, l’étude des images et divers ralentis répond difficilement par la positive. S’il a touché le ballon, ce n’est que par quelques fibres de son maillot au niveau de l’épaule. En revanche, il est clair que Nick Phipps, au duel, envoie le ballon vers son camp de la main gauche. Si ce geste est intentionnel, Welsh serait alors remis en jeu. Craig Joubert a visiblement jugé que ça ne l’était pas.

Un recours à la vidéo impossible

Sa décision comporte une part d’interprétation. Elle est en plus difficile à prendre à vitesse réelle, sous la pluie, tant cela se joue à très peu de choses. D’autant que Joubert n’a pas pris son temps avant de signaler la faute. Il a tendu le bras dès que le ballon a été envoyé vers le camp australien, sur Jon Welsh. Presque avant que l’Ecossais ait réellement le ballon dans le bras.

Pour beaucoup, se pose alors une question. Pourquoi l’arbitre central n’a-t-il pas eu recours à la vidéo pour s’assurer de prendre la bonne décision ? En zone mixte après la rencontre, le capitaine écossais Greig Leidlaw, frustré, n’a pas manqué de le clamer. Mais selon le règlement du World Rugby, le recours à la vidéo (TMO) ne peut intervenir que sur des situations d’essais et de jeu déloyal. Cette action ne peut être concernée. C’est à cela que peut se jouer une place en demi-finale d’une Coupe du monde.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0