Icon Sport

Coupe du monde - Avec deux essais, Guitoune a calmé tout le monde

Avec deux essais, Guitoune a calmé tout le monde

Le 24/09/2015 à 10:19Mis à jour Le 24/09/2015 à 14:10

COUPE DU MONDE - Pointé du doigt après son match poussif contre l’Angleterre à Twickenham en août dernier, Sofiane Guitoune soulevait depuis pas mal d’interrogations sur sa faculté à s’imposer sous le maillot du XV de France. Mercredi face à la Roumanie, le trois-quarts de l’UBB a démontré qu’il restait un redoutable chasseur d’essais.

Le XV de France peut lui dire merci. Empêtrée dans un match brouillon pourri d’à-peu-près, la formation de Philippe Saint-André a longtemps souffert avant de distancer la Roumanie (38-11). Et Sofiane Guitoune (25 ans, 1,84m, 94 kg, 5 sélections), auteur de deux essais, a largement contribué à ce succès bonifié tiré par les cheveux. "Quand tu es trois-quarts aile, ton premier métier c’est de marquer des essais et aujourd’hui il en marque deux et il aurait pu en mettre un troisième", a apprécié le sélectionneur-manager après la rencontre."Donc c’est positif dans la mesure où il n’avait pas fait un très grand match à Twickenham ; ça fait longtemps qu’il se préparait, qu’il s’entraînait et il savait qu’il serait titulaire contre la Roumanie, il a donc rempli sa mission".

Sofiane Guitoune (XV de France) face à la Roumanie - le 23 septembre 2015

Sofiane Guitoune (XV de France) face à la Roumanie - le 23 septembre 2015Rugbyrama

Une mission parfaitement exécutée malgré une entame assez hésitante. "Mon match est à l’image de l’équipe avec des débuts un peu difficiles et après la 30e minute de jeu ça allait mieux", nous a confié le trois-quarts polyvalent de l’Union Bordeaux-Bègles. "Je peux progresser encore. Ça fait un mois que je n’ai pas joué. On savait tous qu’on avait notre chance sur ce second match. Il y a encore des imperfections dans mon jeu mais j’espère pouvoir enchaîné et trouver de la régularité dans mes performances".

" Les gens sont un peu durs. Ils oublient vite. On va dire que j’ai fait un mauvais match sous le maillot du XV de France"

Après avoir frappé à la 30e puis à la 66e minute de jeu, Sofiane Guitoune est même passé à quelques centimètres d’un hat-trick en esquissant une acrobatie entre les jambes (76e). La faute à un en-but un peu trop court.

"Ah putain "(rire) ! "On m’avait dit qu’il faisait sept mètres, raconte-t-il. Je me suis arraché. J’avais envie de marquer. Ça fait du bien, ça faisait longtemps. Quand tu es ailier et que tu ne marques pas, tu es souvent critiqué. Mais ce n’est pas toujours une finalité, il y a d’autres choses dans le jeu. Les gens sont un peu durs. On va dire que j’ai fait un mauvais match sous le maillot du XV de France. Les gens oublient vite après ils disent ce qu’ils veulent, ça ne me dérange pas. J’étais énervé après la rencontre de Twickenham (19-14) parce que j’avais conscience de ne pas avoir fait un bon match. J’étais forcément déçu et en colère".

L'équipe de France se doit de réagir en Italie selon Sofiane Guitoune - 28 février 2015

L'équipe de France se doit de réagir en Italie selon Sofiane Guitoune - 28 février 2015Icon Sport

Mais ce doublé à l’Olympic Stadium va très certainement revoir sa cote remonter en flèche. "Il n’y a pas qu’une place à prendre. Comme on dit souvent, le maillot de l’équipe de France n’appartient à personne, insiste-t-il. Personne n’est à l’abri. Il faut donner le meilleur de soi-même et les coachs feront leur choix".

" Je prends plus de plaisir à l’arrière. J’ai besoin de ballons pour m’exprimer"

Auteur d’un essai dès la 6e minute de jeu face au Tonga (38-18) pour sa première sélection en novembre 2013, Sofiane Guitoune a par la suite eu du mal à exprimer tout son talent sous la tunique frappée du Coq. "J’ai commencé mes deux premières saisons en 15, les deux suivantes au centre et les deux d’après à l’aile", rappelle-t-il. "On va dire que c’est difficile. On ne sait pas. Après, on va dire que je prends plus de plaisir à l’arrière. Tu as plus de ballons. Tu dépends moins de la conquête des avants. J’ai besoin de ballons pour pouvoir m’exprimer pleinement".

Sofiane Guitoune. 27 janvier 2015

Sofiane Guitoune. 27 janvier 2015Icon Sport

Depuis dimanche et l’annonce du départ Yoann Huget (genou), tous les regards sont braqués sur Rémy Grosso qui pourrait s’avancer comme un redoutable concurrent. "Je pense qu’on n’a pas du tout le même profil, coupe Guitoune qui a partagé une sélection avec Grosso chez les U19. Il joue à gauche, je joue à droite. Ça n’a rien à voir. On aura besoin de tout le monde".

" Je ne suis pas content de ma dernière saison avec l’UBB. Il y a eu des hauts et des bas. J’en suis conscient."

Mardi, dans les colonnes de Sud Ouest, Henry Broncan - qui a entraîné Guitoune à Agen puis à Albi - estimait que Guitoune avait manqué d’un peu de rigueur et d’humilité sur la saison écoulée. Réaction de l’intéressé: "J’ai vu ça, je pense qu’il voulait me piquer", a-t-il souri. "Après, j’ai connu une saison compliquée. Je revenais de sept mois de blessures" (tendon d’Achille).

Sofiane Guitoune, l'ailier de Bordeaux-Bègles

Sofiane Guitoune, l'ailier de Bordeaux-BèglesIcon Sport

"Ça s’est bien passé au début et puis je me blesse à nouveau" (ischio-jambier). "C’est compliqué, je jouais un coup à l’aile, à l’arrière, au centre. Mais il a raison. Je ne suis pas content de ma dernière saison avec l’UBB" (4 essais inscrits, ndlr). "Il y a eu des hauts et des bas. J’en suis conscient". Mais après cette performance notable contre les Roumains, nul doute que Sofiane Guitoune est redevenu aux yeux de Philippe Saint-André un premier choix.

De notre envoyé spécial à Londres, Vincent PERE-LAHAILLE

Contenus sponsorisés
0
0