Icon Sport

Coupe du monde - Il fallait un carton jaune contre Mamuka Gorgodze pour que l'Argentine se libère

Il fallait un carton jaune contre Gorgodze pour que l'Argentine se libère

Le 25/09/2015 à 19:35Mis à jour Le 25/09/2015 à 22:31

L'Argentine a longtemps été accrochée par des Géorgiens surprenants car très joueurs. Toute une mi-temps à dire vrai, puisque le score était de 14 à 9 au moment de rejoindre les vestiaires. Mais le carton jaune adressé à Gorgodze a totalement modifié le visage de cette rencontre. 3 essais encaissés durant l'absence du capitaine, les Argentins ont ensuite déroulé avec en prime le bonus (54-9).

Deux mi-temps, à l'opposé l'une de l'autre. Le premier acte de cet Argentine-Géorgie semblait confirmer la réputation qu'avaient commencé à se forger les Géorgiens avec la victoire surprise face aux Tonga. Ajoutant même une nouveauté à leur palette, en jouant tous les ballons et relançant depuis leur 22 mètres. Avec parfois du zèle.

Les Argentins ont pourtant monopolisé le ballon en début de match, mais se sont montrés trop indisciplinés pour développer leur jeu, à l'image de la pénalité accordée par l'arbitre à la Géorgie pour la première mêlée de cette rencontre. Au final, Les seules choses à noter sur ce premier acte, sont le premier drop (peu académique, mais efficace) du Mondial signé de l'ouvreur Nicolas Sanchez, et ce qui est par contre un coup dur pour les Pumas: la sortie sur blessure de Juan Martin Hernandez. 14-9 à la mi-temps.

Un carton jaune très sévère, qui a totalement changé la rencontre

Le tournant du match, c'est incontestablement le carton litigieux, en tout cas contesté par celui qui l'a reçu, Mamuka Gorgodze. Le capitaine géorgien ne s'est pas trompé, en quittant ses coéquipiers (45e) alors que les acteurs revenaient à peine sur la pelouse, il savait ce qui les attendait. Résultat, trois essais inscrits (47e, 49e et 52e) dans les cinq minutes qui ont suivies. Les Géorgiens ont lâché mentalement. Et les Pumas se sont enfin libérés, nous gratifiant au passage de quelques actions de grande classe, notamment celle de l'ailier Santiago Cordero qui a passé en revue toute la défense adverse pour aplatir tranquillement (52e).

Facundo Isa (Argentine) et Mamuka Gorgodze (Georgie) - le 25 septembre 2015

Facundo Isa (Argentine) et Mamuka Gorgodze (Georgie) - le 25 septembre 2015Icon Sport

Au total, les joueurs de Daniel Hourcade passeront six essais, passant la barre des cinquante points (54-9), ce qui fait de cette rencontre l'un des cartons de cette première semaine de rencontre. Pire, la Géorgie a subi son plus gros revers face à son adversaire du soir. Aucun point inscrit en seconde période, les Géorgiens ont vécu un cauchemar pendant les quarante dernières minutes. A l'instar du Japon, la confirmation s'est avérée être une marche trop grande pour la Géorgie.

En revanche, l'Argentine, tout proche de l'exploit face aux All Blacks, à envoyé un signal fort avec ce résultat. Peu importe l'adversaire en quart de finale, les Pumas sont au rendez-vous.

Tomas Cubelli (Argentine) face à la Géorgie - le 25 septembre 2015

Tomas Cubelli (Argentine) face à la Géorgie - le 25 septembre 2015Icon Sport

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0