Icon Sport

Argentine-Australie en chiffres: L'exprérience pour les Wallabies, l'efficacité pour les Pumas

Prime à l'exprérience pour les Wallabies, à l'efficacité pour les Pumas

Le 23/10/2015 à 20:04Mis à jour Le 23/10/2015 à 20:25

COUPE DU MONDE - L'affiche entre l'Argentine et l'Australie pour la deuxième demi-finale du Mondial est déséquilibrée sur le plan de l'expérience à ce niveau. Elle l'est également dans le bilan des rencontres entre les deux équipes dans la compétition. Tous les chiffres à connaître avant cette seconde demie.

3. L'Australie et l'Argentine ne se sont rencontrées qu'à deux reprises en Coupe du monde

Cette rencontre sera donc la 3e pour ces deux équipes. L'Australie a remporté les deux précédentes en phase de poule (1999: 32-19 et 2003: 24-8). C'est donc la première fois qu'elles croiseront le fer en phase finale. Toutes compétitions confondues, l'Australie a remporté dix des onze derniers matches entre les deux équipes. L'unique succès argentin est récent, lors d'une tournée d'automne en 2014: 21-17 pour les Pumas.

Juan Martin Hernandez - Argentine Australie - octobre 2013

Juan Martin Hernandez - Argentine Australie - octobre 2013Icon Sport

6. Le nombre de demi-finales disputées par l'Australie

Les Wallabies disputeront leur 6e demi-finale de Coupe du monde, sur huit possibles. Ce n'est pas un record puisque la Nouvelle-Zélande est présente dans le dernier carré pour la 7e fois. En revanche cette expérience est à comparer avec celle de leurs adversaires, qui se hissent à ce stade de la compétition pour la deuxième fois seulement, après leur qualification en 2007, sur huit éditions également.

14. Drew Mitchell, sur les traces de Lomu...

… et d'Habana. Avec 14 essais en Coupe du monde, l'Australien n'est plus qu'à une unité de Jonah Lomu et Bryan Habana, tous les deux co-détenteurs du record d'essais inscrits en Coupe du monde (15) mais en seulement deux éditions pour le Néo-Zélandais.

Drew Mitchell, l'ailier de l'Australie - Australie-Ecosse, 18 octobre 2015

Drew Mitchell, l'ailier de l'Australie - Australie-Ecosse, 18 octobre 2015Icon Sport

87. Le pourcentage de réussite au pied de Nicolas Sanchez

L'ouvreur argentin est le buteur le plus précis du tournoi. En ne prenant en compte que les buteurs à plus de quatre tentatives, Sanchez affiche un taux de réussite de 87 % et 69 points (26/30). Si l'on ajoute l'essai qu'il a inscrit face aux Tonga, Nicolas Sanchez en est à 74 points pour son équipe, soit le meilleur scoreur encore en lice.

10. Pocock, roi des turnovers

Le gratteur australien est une véritable machine dans le combat au sol. A lui seul, il a récupéré dix ballons depuis le début de la compétition, soit plus que tout autre joueur présent en demi-finale. Mais le plus impressionnant est que cette performance a été réalisée en dépit de son absence lors du quart de finale face à l'Ecosse, et donc sur un temps de jeu réduit à 219 minutes. Son retour va faire énormément de bien à l'Australie.

12,2. Juan Imhoff, la course efficace

L'ailier de l'Argentine est le joueur qui progresse le plus balle en mains, si l'on considère le rapport distance et nombre de courses. Ses 12,2 mètres gagnés par course (306 mètres pour 25 courses) lui ont notamment permis d'inscrire cinq essais.

Juan Imhoff - Argentine-Irlande - 18 octobre 2015

Juan Imhoff - Argentine-Irlande - 18 octobre 2015Icon Sport

Contenus sponsorisés