AFP

L'Ecosse douchée

L'Argentine douche l'Ecosse
Par Rugbyrama

Le 25/09/2011 à 11:50Mis à jour Le 25/09/2011 à 12:00

En dominant l'Ecosse de justesse (13-12) avec un essai à la 74e, l'Argentine a pris une option sur la 2e place du groupe B et un quart face aux Blacks. Les Ecossais gardent une infime chance de ne pas rester à quai s'ils battent l'Angleterre. Mais à la vue de ce triste match, ça s'annonce difficile.

Quel suspense ! Sous la pluie de Wellington, Ecossais et Argentins se sont livrés un combat de tous les instants où les envolées au large n’ont pas été légion. Mais dans les rucks, la bataille fut incroyable avec des défenses qui ont pris le pas irrémédiablement. Pénibles comme de coutume, les Pumas récupéraient un nombre importants de munitions en début de partie dans le sillage d’un trident Roncero-Figallo-Albacete des plus efficaces. De son côté, l’Ecosse monopolisait la balle mais avait du mal à tenir le choc en mêlée fermée. Paterson ratait sa première tentative de pénalité (8e) et Rodriguez échouait également sur drop (12e). L’Argentine prenait les devants par Contepomi sur pénalité (19e) malgré un raté quelques minutes plus tôt (17e).

La pluie obligeait les deux équipes à produire un jeu minimaliste et la formation de Santiago Phelan enregistrait deux coups durs successivement avec les blessures de Fernandez-Lobbe et Roncero, deux éléments moteurs au sein du pack argentin. L’Ecosse en profitait pour concrétiser un temps fort par deux pénalités de Paterson (36e) et Jackson (39e). Le XV du Chardon se montrait plus réaliste mais devait se montrer toujours vigilant face à des Argentins imprévisibles.

L’éclair d’Amorosino

Les conditions climatiques devenaient de plus en plus déplorables en deuxième période et les chandelles se multipliaient de part et d’autre. Tout comme les erreurs de main. Dès lors, les phases de conquête demeuraient des plus importantes et l’Ecosse prenait le dessus en touche grâce à son attelage Gray-Hamilton. Et si les buteurs des deux camps connaissaient des ratés, Contepomi égalisait sur pénalité (64e) avant de Jackson sur drop (65e) et Parks sur pénalité (72e) ne donnent un avantage qui aurait pu être décisif.

Car c’était sans compter sur le seul éclair de la partie signé par l’ailier remplaçant argentin Amorosino. Sur une attaque placée, le futur joueur de Montpellier échappait sur son aile à Paterson, évitait deux plaquages grâce à des crochets dévastateurs pour marquer l’unique essai de la partie (73e). Parks avait la balle de match sur un drop à la dernière seconde mais, mal servi par Blair, il échouait (80e). Ce court succès (13-12) met en position favorable l’Argentine même si les deux nations sont pour l’heure à égalité au classement. Les Pumas défieront la Géorgie lors de la dernière journée alors que l’Ecosse aura une tâche délicate devant l’Angleterre. Ce serait une première si le XV du Chardon n’atteignait pas les quarts de finale.

Contenus sponsorisés