Morais: "Rien à perdre"

Morais: "Rien à perdre"

Morais: "Rien à perdre"
Par AFP

Le 09/09/2007 à 12:00Mis à jour

Le sélectionneur du Portugal Tomaz Morais, aux commandes du petit poucet de la Coupe du monde assure que le Portugal va livrer une solide résistance dans le groupe C. Premiers éléments de réponse face à l'Ecosse.

Comment abordez-vous cette Coupe du monde, la première de l'histoire du Portugal ?

T.M: Nous venons pour jouer notre jeu. Nous voulons réussir un bon Mondial parce que c'est très important pour que notre sport se développe au Portugal. Pour des équipes comme nous, la Géorgie, les Etats-Unis, la Namibie, cette Coupe du monde est capitale pour l'avenir.

Quel rôle pouvez-vous jouer dans le groupe C ?

T.M: On veut faire de bons matches contre l'Ecosse puis l'Italie et ensuite résister du mieux possible aux All Blacks. Ce sera un match historique pour nous, car nous n'avons jamais joué contre une équipe d'un tel niveau, mais aussi pour eux, parce qu'ils joueront pour la première fois de leur vie contre une vraie équipe amateur, la meilleure équipe amateur du monde! Enfin, notre finale, ce sera contre la Roumanie. Gagner ce match, c'est notre grand objectif.

Ne craignez vous pas pour la santé de vos joueurs lors de l'affrontement avec la Nouvelle-Zélande ?

T.M: Plus tu joues contre des bonnes équipes et moins il y a de problèmes de ce côté là. Les blessures arrivent plus souvent à l'entraînement où contre des adversaires moins forts. Ce n'est pas un souci, je ne suis pas spécialement inquiet du risque de blessure. On jouera sans retenue, sans peur de se blesser. Non, ce qui sera important, ce sera de bien récupérer entre les matches.

Croyez-vous que votre pack sera à la hauteur ?

T.M: Il ne faut pas juger par la taille. On a peut-être le pack le plus petit de cette Coupe du monde mais ce n'est pas un souci, nos joueurs sont très courageux et ont beaucoup de qualités techniques. Nous avons énormément progressé en termes défensifs, nous avons mis l'accent là-dessus. Grâce à la Fédération portugaise et à l'IRB, nous avons fait une excellente préparation, nous n'avons jamais été aussi bien préparés.

L'entraîneur du Japon John Kirwan a critiqué votre jeu au sol après la victoire (15-13) de son équipe contre la vôtre (26 août). Qu'en pensez-vous ?

T.M: Je n'étais pas au match (Morais n'a rejoint l'équipe qu'en début de semaine parce qu'il était au chevet de sa fille hospitalisée, ndlr) mais en le voyant à la vidéo, on ne peut pas dire que le Portugal a fait beaucoup de fautes. Nous n'acceptons pas les critiques de M. Kirwan car de notre côté nous ne nous permettrons jamais de critiquer nos adversaires. Nous avons seulement du respect pour eux.

Au final, n'avez vous pas peur que votre rêve se transforme en cauchemar?

T.M: Pas du tout. Je suis quelqu'un de très positif par nature et nous n'avons rien à perdre.

Contenus sponsorisés
0
0