Reuters

Ils ont fait 2007 (2)

Ils ont fait 2007 (2)
Par Rugbyrama

Le 01/01/2008 à 14:05Mis à jour Le 01/01/2008 à 14:45

L'Afrique du Sud, deuxième nation à remporter une deuxième Coupe du monde, a bien sûr marqué 2007. Mais les Argentins ont également frappé un grand coup.

L'Afrique du Sud.- Au sommet du monde pour les quatre prochaines années, le rugby sud-africain permet à l'hémisphère Sud de ramener la Coupe Webb Ellis que les Anglais avaient remportée en 2003. Si Jake White pouvait sembler arrogant après les quarts de finale de la Coupe du monde en affirmant que les Sud-Africains étaient grandissimes favoris pour le sacre, les faits lui ont donné raison. Une fois éliminés les Australiens et les Néo-Zélandais, les Springboks ont eu le parcours largement dégagé. Et cette suprématie s'est aussi révélée dans le Super 14 où pour la première fois depuis la création de la compétition, deux équipes sud-africaines s'étaient hissées en finale.

L'Argentine.- Troisième de la Coupe du monde, malgré une préparation difficile par un manque de moyen et une politique fédérale parfois incompréhensible, l'Argentine est - après l'Afrique du Sud - l'équipe qui aura marqué l'année 2007. Des joueurs au caractère bien trempé, pétris de talents, incontournables dans leur équipe respective partout dans les championnats professionnels européens, le Puma a frappé un énorme coup de poing sur la table internationale. Le rugby argentin, encore amateur, existe et grâce à ses bons résultats acquis en 2007, il a gagné sa place dans un tournoi annuel majeur. Mais il leur faudra quand même attendre 2011 pour voir ce rêve se réaliser.

La Coupe du monde 2007.- Des chiffres hallucinants à faire trembler le roi football, une convivialité de tous les instants, un spectacle assuré par les petites, comme les grandes nations du rugby mondial. La Coupe du monde organisée par la France, la première du genre non prise en charge par un pays anglophone a été une franche réussite. Grâce à une bonne exposition médiatique, le rugby a gagné un nouveau public que la Coupe d'Europe et les championnats nationaux doivent renforcer.

L'échec des Blacks.- Après les réussites, les flops. Parmi les faits marquants de cette année 2007, impossible d'occulter deux échecs retentissants. Celui des All Blacks tout d'abord. Après vingt ans de disette, les Néo-Zélandais avaient tout misé sur cette Coupe du monde. Las, comme en 1999, les Français ont brisé leur élan. Eliminés en quart de finale à Cardiff, les Blacks ont enregistré leur plus mauvais résultat. Leur titre dans les Tri Nations et leurs éclatants succès depuis deux voire trois ans sont de bien maigres consolations.

Et de la France.- Le gain du Tournoi des 6 Nations est aussi une maigre consolation pour le XV de France qui avait rêvé reproduire le parcours des Bleus du football de 1998. Après trois matchs de préparation plutôt réussis, la France a été cueillie à froid par d'enthousiastes Argentins. L'espoir était bien revenu après la victoire historique à Cardiff en quart de finale. Mais la déception huit jours plus tard n'en a été que plus grande. Le drop de Wilkinson éliminait les Bleus de leur propre Mondial. Quant au match de la troisième place, c'est également un très mauvais souvenir qu'il faudra effacer.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés