Icon Sport

Les 10 matchs les plus mémorables : Angleterre - Australie 2003

Les 10 matchs les plus mémorables : Angleterre - Australie 2003
Par Rugbyrama

Le 21/03/2020 à 13:15Mis à jour Le 21/03/2020 à 16:14

COUPE DU MONDE 2003 - La crise sanitaire actuelle a contraint les autorités à stopper toutes les compétitions de rugby en Europe. L’occasion de ressortir les matchs les plus beaux, les plus légendaires, les plus inoubliables de l’histoire du rugby. Huitième match mémorable : les Anglais deviennent champions du monde.

C’est seulement au bout de la 4e Coupe du monde que l’hémisphère nord arrive à remporter le trophée Webb Ellis. les Anglais sont actuellement les seuls à avoir réussi à grimper sur le toit du monde. Cette récompense, ils la doivent à un homme en particulier Jonny Wilkinson qui est devenu ce jour-là une légende vivante sur la planète ovalie. Face à eux l’Australie qui venait de battre les All Blacks en demi-finale. Ce match reste une référence rugbystique pour un grand nombre d’amateurs. L’Angleterre s’imposera 20 à 17 après les prolongations.

Coupe du monde 2003 - Wilkinson maître du jeu anglais

Coupe du monde 2003 - Wilkinson maître du jeu anglaisIcon Sport

Cette édition de la coupe du Monde se déroule en Australie, finaliste face aux Anglais. La victoire semblait proche pour Stephen Larkham et ses coéquipiers. Mais l’Angleterre qui venait d’éliminer les Bleus avait l’ambition de ramener la première Coupe du monde dans le nord.

Un essai de Tuqiri qui fait mal aux Anglais ? Pas du tout, au contraire. Malgré ce raté en récupération sur une chandelle initié par Stephen Larkham, les Anglais dominent dans tous les secteurs de jeux. Très agressifs en défense, les hommes de Martin Johnson ne laissent pas la moindre miette à leurs adversaires du jour. À force de se casser les dents face aux XV de la Rose, les Australiens se fatiguent et font des fautes. Juste avant la pause, l’ailier de poche Jason Robinson glissera jusqu’à l’en-but adverse, l’Angleterre mène 14 à 5 à la fin de la première période.

La deuxième partie de la rencontre sera d’un tout autre registre. Les Australiens recollent au score grâce à Elton Flatley qui transformera tous ses coups de pied. La dernière pénalité sera tapée dans les arrêts de jeu (84e) et permettra aux Wallabies d’aller aux prolongations. À ce moment du match, personne ne sait vraiment qui va s’imposer dans la rencontre, au terme de deux périodes très serrées.

Les prolongations

Suspense assuré au début de ces prolongations. Même si l’Angleterre prend l’avantage rapidement, la tension qui se dégage dans cette rencontre reste immense. L’Australie revient à hauteur du XV de la Rose. Il ne reste que deux minutes au chrono, c’est alors que Jonny Wilkinson devient l’un des plus grands joueurs de sa génération. Ses coéquipiers enchaînent les séquences offensives, pour placer leur 10 en position de drop. Il est servi par son demi de mêlée Matt Dawson. L’ouvreur ajuste son tir, qui file entre les perches. Grâce à ce coup de maître, l’Angleterre sera sacrée championne du monde pour la première fois.

Sir Jonny Wilkinson

Ce jour-là, le numéro 10 anglais a écrit son histoire et celle des siens. Ce drop deviendra un tournant dans la carrière de Jonny Wilkinson qui sera considéré comme la légende du rugby anglais. Sur le terrain comme en-dehors, ce joueur s’est fait respecter par l’ensemble des passionnés du ballon ovale.

L’Angleterre est actuellement la seule équipe de l’hémisphère nord à avoir soulevé le trophée Webb Ellis.

Par Léo Couffin

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés