AFP

Paris cale en Ulster

Paris cale en Ulster
Par Rugbyrama

Le 12/12/2009 à 10:36Mis à jour

Le Stade français a concédé sa première défaite de la saison en Coupe d'Europe, sur la pelouse de l'Ulster (23-13). Les Parisiens n'ont pas réussi à prendre de bonus et laissent les Irlandais revenir à leur hauteur, en tête de la poule 4. Le "match retour" sera décisif pour la qualification.

Paris peut s'en mordre les doigts. En déjouant totalement durant une bonne partie de la rencontre, les hommes de Jacques Delmas ont fait une bien mauvaise opération. En repartant les valises vides de points, les Parisiens se sont compliqués la tâche en vue de la qualification pour les quarts de finale. Un point de bonus défensif aurait été un moindre mal. Il n'en sera rien. La faute à trop de maldresses dans le dernier geste, à des points laissés en route par les buteurs (la bagatelle de quinze points) et une indiscipline qui fut bien néfaste.

Le round d'observation entre les deux formations dura une bonne dizaine de minutes. Avant que le tableau d'affichage n'évolue grâce au pied gauche de Ian Humpheys (13e), frère du canonnier David Humphreys, véritable icône du rugby irlandais. Beauxis ramena les siens à égalité, réompensant la bonne défense des partenaires de Rodrigo Roncero (17e). Mais les Irlandais, fidèles à leur tradition de rugby à tout-va, plantèrent une première banderille somptueuse grâce au talonneur Brady (20e). Un mauvais dégagement de Southwell et la marée arriva inexorablement avec Humphreys au départ, Danielli au relais et donc Brady à la conlusion.

Le jaune de Dupuy

A la pause, l'Ulster menait logiquement (13-6). Mais on sentait que les Parisiens en avaient gardé sous le pied et qu'ils allaient prendre petit à petit la mesure de leur hôte du jour. Au lieu de cela, on assista à une orgie de ballons relachés de la part des Parisiens et une conquête plus faiblarde. Et l'indiscipline chronique coûta très cher et s'avoua même déterminante dans une rencontre aussi serrée. Julien Dupuy dégoupilla au plus mauvais moment, réalisant un croche-patte sur le pilier Court (46e). La sanction fut immédiate avec une pénalité de Humphreys (47e) et un essai magnifique de Danielli (48e), à la suite d'un percée énorme du troisième ligne Ferris.

Le break était fait (+17 à l'heure de jeu) et le Stade franaçais commençait alors une course-poursuite difficile pour au moins glaner le bonus défensif. Oelshig rata deux pénalités primordiales (56e et 79e). Julien Arias, tranchant dès son entrée en jeu, alla une première fois dans l'en-but mais se vit refuser l'essai en raison d'une faute initiale de James Haskell (69e). Le natif de Marseille fut toutefois récompensé de tous ses efforts en étant à la conclusion d'une belle action en première main (75e).

Au final, il aura manqué trois petits points pour empocher une maigre consolation avec le point de bonus défensif. Les regrets sont énormes. Il faudra un peu plus d'envie aux protégés de Max Guazzini pour battre la province irlandaise le week-end prochain.

Contenus sponsorisés