Icon Sport

"La première finale"

Novès : "La première finale de la saison"
Par Rugbyrama

Le 06/04/2010 à 14:56Mis à jour

Satisfait des dernières sorties, le manager toulousain, Guy Novès, répète que son équipe sera prête pour son quart de finale de Coupe d’Europe contre le Stade français. Au-delà, il est conscient que la formation parisienne n’est plus la même que celle humiliée au Stade de France il y a un mois.

Le fait de rencontrer une équipe que vous connaissez parfaitement en Coupe d’Europe change-t-il quelque chose à vos yeux ?

Guy NOVES : Non, cela ne change rien. La Coupe d’Europe existe depuis de nombreuses années maintenant et ce n’est pas la première fois que nous affrontons une équipe française dans cette compétition. Nous en avons l’habitude et nous avons par exemple déjà joué contre cette équipe du Stade français en finale de H Cup. Cela reste un quart de finale de Coupe d’Europe comme les autres. Nous n’avons pas envie de nous polluer la tête avec ça avant le match. Non, moi ce qui m’inquiète davantage, c’est la qualité du Stade français…

Vous faîtes référence à la victoire parisienne contre Clermont samedi dernier. En quoi cette équipe a évolué depuis que vous l’avez battue (29-0) au Stade de France il y a un mois ?

G.N. : Ce n’est plus du tout la même formation. C’est une équipe retrouvée, avec un pack différent, des joueurs différents... Certains cadres blessés sont revenus. Cela a permis de stabiliser leur jeu à tous les niveaux, de retrouver un vrai moral et donc de réaliser une belle prestation contre Clermont. Il y a un mois, nous avions affronté une formation amoindrie, en difficulté. Mais nous en étions conscients. Nous ne nous étions pas gargarisés après cette victoire, moi le premier. Là, nous allons être confronté à la véritable équipe du Stade français.

Quel regard portez-vous sur le comportement de votre équipe ces dernières semaines ?

G.N. : Je suis satisfait du dernier mois. Après le succès à Paris, nous avons effectué une magnifique première mi-temps contre Montpellier avec 34 points et cinq essais à la clé, même si nous perdons la deuxième. Nous sommes capables du meilleur comme du pire, mais au moins, nous savons que nous pouvons réaliser le meilleur ! Ensuite, le match contre Biarritz à Anoeta s’est déroulé dans un contexte particulier. Là aussi, nous effectuons une merveilleuse première mi-temps, avec beaucoup d’enthousiasme et d’intensité. Après, les circonstances du match sur lesquelles je ne reviendrai pas font que l’on perd à l’arrivée. Mais nous sommes présents dans le jeu. Dans l’ensemble, je suis content du travail à l’entraînement. Le Stade toulousain est programmé pour être efficace à ce moment.

Après le succès contre le Racing le week -end passé, vous avez déclaré être particulièrement satisfait. Ce match représente-t-il une base de travail pour cette semaine ?

G.N. : Bien sûr. Le Racing est une équipe difficile à manœuvrer, avec de nombreux arguments. Nous avons rivalisé, notamment en conquête, avant de prendre le dessus. Notre mêlée, par exemple, a été très efficace en fin de match. Alors oui, je suis satisfait. J’ai senti une équipe qui ne voulait rien lâcher et nous n’avons pas acquis cette victoire dans la facilité. Je le répète, dans l’ensemble, je suis content de ce que nous produisons actuellement.

Vous avez également répété que votre équipe sera prête pour ce quart de finale…

G.N. : C’est sûr. Et je dis encore que nous serons prêts. Même si les joueurs sont déjà motivés pour le championnat, il y a là une dimension différente. Les hommes arrivent à se transcender pour ce genre d’événements. Ce sera un grand match contre une équipe revancharde. Après, ce n’est pas parce que j’affirme que nous serons prêts que nous allons gagner… Mais nous allons donner le meilleur de nous-mêmes. Vraiment le meilleur. C’est la première finale de la saison.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0