Other Agency

"Conclure nos actions"

Jauzion : "Conclure nos actions"
Par Rugbyrama

Le 16/12/2009 à 09:47Mis à jour

Comme en quart de finale l’an dernier, le Stade toulousain n’a pas réussi à trouver la faille dans la défense de Cardiff (15-9). Yannick Jauzion, qui a pourtant franchi le premier rideau gallois, tente de comprendre les raisons de cet échec pour ne pas rééditer les mêmes erreurs samedi au Stadium.

Vous êtes nombreux à enchaîner les rencontres internationales, le championnat et la coupe d’Europe, l’équipe est-elle émoussée ?

YANNICK JAUZION : Non, nous n’avons pas le droit de dire que nous sommes émoussés. On est habitué à cet enchaînement de rencontres à haut niveau. Mais, il est certain que cela ne favorise pas la qualité de notre jeu. L’effectif n’a pas toujours été au complet et nous manquons d’entraînements tous ensemble. Dans ces conditions, c’est difficile d’enchaîner les bonnes performances.

Comment faire pour éviter de tomber dans le même piège qu’à Cardiff, à savoir un jeu très défensif et d’occupation des Gallois ?

Y.J. : C’est un piège sans en être un. A Cardiff, on avait la possibilité de gagner. On a eu beaucoup de ballons à jouer. On a essayé de franchir la ligne d’avantage sans y parvenir. Ils ont été obligé de jouer comme cela. A nous de ne pas rééditer les mêmes erreurs. Mais il faudra garder notre enthousiasme et surtout conclure nos actions.

Que devez-vous changer dans votre jeu ?

Y.J. : Je pense que nous devons simplement trouver une plus grande efficacité et toujours penser à avancer. C’est toujours plus facile en avançant. Samedi, à chaque fois que nous avons franchi le premier rideau, nous n’avons pas réussi à conclure. Les Gallois ont bien défendu. Ils se sont resserrés en défense. Ils ont aussi su jouer avec une défense inversée qui nous a mis en difficulté.

A quoi vous attendez-vous de la part de Cardiff ?

Y.J. : Comme beaucoup d’équipes de H-Cup, elle est très difficile à manœuvrer. On l’a vu encore une fois, le match à Cardiff a été très serré. La victoire ne s’est pas jouée à grand chose. C’est rare que le match se débride dans ce genre de rencontre. Si la rencontre est serrée au début, elle le serra jusqu’à la fin. Il faudra donc garder notre sang froid et garder la tête haute dans les moments difficiles.

La victoire est impérative, la pression ne sera-t-elle pas trop dure ?

Y.J. : Non, la pression on l’a tous les week-ends. On a besoin de cela pour être performants. On a déjà battu ces Gallois. On sait qu’on est capable de gagner contre tout le monde mais on peut aussi perdre contre n’importe qui. Alors, il faudra rester très concentré.

Contenus sponsorisés