AFP

Le rêve est fini

Le rêve est fini
Par Rugbyrama

Le 23/05/2009 à 06:00Mis à jour

Bourgoin a perdu la finale du Challenge européen face à Northampton 15-3. Les Français n'ont rien pu faire face à la rudesse des Anglais dans une rencontre marquée par de nombreux incidents et la blessure de Morgan Parra. Du coup, Brive empoche le dernier billet français pour la H Cup.

Le bras en écharpe, Morgan Parra parle à ses coéquipiers qui l'encerclent sur le terrain du Stoop Stadium. Il est 21h40 à Londres. En pleurs, le demi de mêlée berjallien fait ses adieux à ses coéquipiers. Un bien triste au-revoir. Le futur Clermontois et le centre Yann David, qui jouera à Toulouse l'an prochain, ne sont pas partis sur un sacre comme ils l'espéraient. Comme ils le rêvaient, après une saison de galères et un maintien acquis dans les dernières journées de Top 14 mais pas encore confirmé sur tapis vert.

Ce Challenge européen, qui était devenu la bouffée d'oxygène du club isérois, s'est transformé en véritable poison à Londres ce vendredi soir. Face à des Anglais hyper agressifs et particulièrement performants dans la conservation de la balle, les Français n'ont jamais réellement existé, pris dans l'engagement, dans le jeu au sol ou en touche. Leur domination en mêlée ne suffisait pas car ils étaient incapables, une fois les ballons sortis, de les bonifier. Face à la parfaite défense anglaise, le CSBJ bafouillait son rugby, ne parvenant pas à construire ses actions et à assurer son jeu au pied.

Un pugilat

Du coup, c'était Northampton qui ouvrait le score (10e). 3-0 puis 6-0 à la 22e, les Saints concrétisaient leur très bonne entame. Capables d'infliger d'interminables séquences de jeu et prompts à envenimer les débats au moment opportun, ils déroulaient leur rugby face à des Berjalliens vaillants mais déjà dépassés. Parra rétorquait à la 34e mais Myler permettait aux siens de garder une avance confortable à la mi-temps (9-3). Au retour des vestiaires, les choses ne s'arrangeaient pas pour le CSBJ, chaque minute plus dominé. Les Français ne mettaient plus la main sur le ballon et multipliaient les fautes, parfois sévèrement sanctionnées par l'arbitre, M. Clancy. Du coup, les esprits s'échauffaient et les bagarres se succédaient alors que Parra et Best avaient déjà écopé d'un carton jaune avant la pause (36e).

L'ouvreur anglais en profitait pour aggraver le score par deux nouvelles pénalités (50e, 70e). 15-3, le score allait en rester là. Car malgré les percées de Reihana ou de Diggin, la défense française tenait bon, témoignage de la vaillance indéfectible mais insuffisante des Ciel et Grenat dans cette rencontre. Une rencontre qui finissait de bien triste façon, marquée par la blessure à une épaule de Morgan Parra (74e) après un plaquage à retardement de Lawes et un carton rouge reçu par Thomas Genevois qui "dégoupillait" (76e). Ce n'était plus alors une finale, mais un pugilat, qu'il était temps d'arrêter. Au coup de sifflet final, les Saints exultaient de leur billet pour la H Cup empoché et Morgan Parra les regardait, les yeux mouillés. C'est tout Bourgoin qui pleurait avec lui. Pour le CSBJ, la saison a décidément terminé comme elle s'est déroulée. Dans la douleur.

Contenus sponsorisés
0
0