Bourgoin s'offre une finale

Bourgoin s'offre une finale
Par Rugbyrama

Le 02/05/2009 à 12:30Mis à jour

Grâce à sa victoire méritée (22-11) sur Worcester, Bourgoin rejoint les Anglais de Northampton en finale de Challenge européen le 23 ou 24 mai. Performants en mêlée ou en touche et s'appuyant sur un Morgan Parra impérial au pied, les Isérois ont fait la différence après la pause.

Longtemps accrochés, les Berjalliens ont fait le break en cinq petites minutes. A la 58e, le club isérois menait seulement de trois points (9-6) quand Morgan Parra passait une pénalité de presque 50 mètres. Deux minutes plus tard, c'est Benjamin Boyet qui réussissait un magnifique drop de 40 mètres. L'ouvreur français creusait ainsi un écart de neuf points... Avant que Coetzee ne déchire la défense adverse sur le centre du terrain et entre dans les 22 mètres anglais. Après plusieurs relais, c'est le deuxième ligne Johannes Basson qui inscrivait le seul essai isérois en coin. Et voilà que Bourgoin pliait quasiment la rencontre (22-6) et s'offrait une fin de match paisible.

La rencontre en France ou à Londres ?

Plutôt irréguliers ces dernières semaines en Top 14 et toujours sous la menace de Dax pour le maintien, le Challenge européen apparaît décidément comme une sacrée bouffé d'oxygène pour les Berjalliens. Et ils le prouvaient dès les premières minutes de cette demie. Les Isérois, ultra dominateurs en mêlée, poussaient mais ne parvenaient pas à concrétiser. Denos et Labrit se voyaient tous les deux refuser un essai à la vidéo et c'est Morgan Parra, auteur d'un 100% au pied sur l'ensemble de la rencontre, qui ouvrait le compteur des siens (10e). Mais contre le cours du jeu, Worcester profitait de ce manque de réalisme local pour virer en tête à la pause (6-3) grâce à Carlisle.

Mais dès le retour des vestiaires, la mêlée berjallienne mettait encore son homologue au supplice et offrait deux pénalités (43e et 52e) à son buteur. Le pack de Worcester souffrait terriblement dans ce secteur et la sortie douteuse sur blessure de Black à la 60e entraînait la mise en place des mêlées simulées. Trop tard... Bourgoin prenait le large. Les Français se contentaient alors de gérer et l'essai en toute fin de rencontre de Benjamin ne changeait rien à l'issue de cette demi-finale. Une simple anecdote. Chose presque impensable il y a quelques semaines, ce sont bien les Isérois qui ont pris la route de la finale même s'ils ne connaissent pas encore la direction à prendre. Le lieu du rendez-vous est pour l'heure inconnu mais selon nos informations, celui-ci devrait se dérouler en France ou à Londres.

Contenus sponsorisés
0
0