AFP

L'arme fatale

L'arme fatale
Par Rugbyrama

Le 20/04/2007 à 11:50Mis à jour

Refroidis par leur fébrilité lors de la défaite à Toulouse (24-7) dimanche, les Clermontois ne comptent pas se laisser barrer la route d'un premier titre samedi dans leur demi-finale de Challenge européen contre Newport. Pour le conquérir, ils ont une arm

C'est LA bonne pioche de cette saison 2006-2007. Brock James possède les meilleures statistiques de tout le Top 14. A quatre journées de la fin, il arrache le titre de meilleur réalisateur (315 points), avec le plus grand nombre de pénalités (66) et de transformations (37). Bref, c'est une arme très précieuse pour les Clermontois. Ils n'avaient pourtant pas misé sur lui à l'intersaison. Souvenez-vous, c'est Cameron McIntyre (aujourd'hui à Castres) qui avait été choisi pour succéder à Stephen Jones. Mais le Néo-Zélandais s'était rétracté au dernier moment et, dans l'urgence, Vern Cotter s'était tourné vers l'Australien. "J'ai connu Brock dans le NPC, alors que j'entraînais Bay of Plenty, racontait le technicien auvergnat dans les pages de Midi Olympique il y a quelques semaines. Je l'ai ensuite croisé dans le Super 14. Il avait même marqué un essai quand nous l'avons rencontré avec les Crusaders."

Le joueur s'était déjà fait remarquer dans les îles. Après sa première saison à Taranaki, la province des Wellington Hurricanes avait demandé une dérogation à la NZRFU pour qu'il évolue dans le Super 14. Mais les tournois à 7 disputés sous le maillot des Wallabies l'en ont empêché. Il a alors joué chez les Reds, puis avec la Western Force. Mais Matt Giteau (joueur le mieux payé d'Australie) a signé un an après son arrivée. Brock James a décidé de rebondir... ailleurs et pourquoi pas en France. "Je me suis posé des questions, avoue-t-il. Mais en deux ou trois jours, ma décision était prise. Je me suis dit que découvrir la France ne pouvait être qu'une expérience enrichissante. Ce pays m'avait toujours attiré."

Depuis, il fait le bonheur des Clermontois. S'il peut se montrer un peu juste en défense, sa précision au pied, sa faculté à attaquer la ligne et sa passe millimétrée font des ravages sur les terrains de France et d'Europe. C'est bien pour ça d'ailleurs qu'il est très utilisé par le staff. Il totalise 1795 minutes de jeu depuis le début de la saison, n'ayant manqué que cinq matchs... de Challenge européen. Mais pour cette demie, Clermont ne s'en privera pas.

Contenus sponsorisés
0
0